Léon Tuam (Ancien camarade de Blé Goudé et Soro): «La Côte d’Ivoire est un volcan actif dont l’éruption sera spectaculaire et horrible»

Léon Tuam (Ancien camarade de Blé Goudé et Soro): «La Côte d’Ivoire est un volcan actif dont l’éruption sera spectaculaire et horrible»

Je voudrais dire en passant que la situation en Côte d’Ivoire de ces dernières années maintient les patriotes africains honnêtes dans la position que la tragédie qui y a eu et a cours est d’abord africaine avant d’être ivoirienne, et qu’il est inadmissible que des traîtres et imposteurs-profiteurs de l’ordre en place parlent d’immixtion dans les affaires de ce pays. C’en n’est pas une. Tout ce qui touche un pays africain tôt ou tard va toucher d’autres si rien n’est fait.

Je voudrais aussi que les uns et les autres comprennent que si ce pays ne nous était pas cher et ses problèmes pas nôtres, nous ne serions pas là à écrire et écrire jour après jour et année après année des pages et des pages là-dessus. Les âmes impartiales dont je me revendique louent et félicitent ce qui est bien, ceux qui font bien, et disent non et non à tout individu et tout ordre pervers qui tuent les espoirs et aspirations des individus et des peuples.

Dire que la Côte d’Ivoire va mal, très, très mal et la comparer à un volcan actif dont l’éruption sera spectaculaire et horrible, n’est ni une incitation à la haine et à la violence ni une exagération ni un souhait. De la rébellion à la mascarade électorale d’octobre 2015 (bien saluée par la « communauté internationale ») en passant par la prise du pouvoir en Côte d’Ivoire par les armes, la terreur et le génocide, il ne se montre aucun signe de paix chez ces gens-là.

• Arrestations et détentions arbitraires,

• Emprisonnements liés à la peur et aux rancœurs, justice kafkaïenne et traitements inhumains,

• Discriminations et tribalisme à ciel ouvert,

• Spoliation des terres,

• Répressions et musèlements de la presse et des membres du FPI et exaltation de la justice des vainqueurs,

• Complicité avérée récente des autorités fantoches illégales et illégitimes actuelles d’Abidjan dans la tentative de déstabilisation du Burkina Faso en période transitoire

• Intimidations ici et là des Ivoiriens qui rejettent l’imposture établie,

• Surendettement du pays et corruptions,

• Bradage et ponction des richesses du pays,

• Rôle-valet ou de sous-traitance de ce régime dans la domination étrangère en sous-région ouest africaine,

• Maintien au pouvoir contre la volonté du peuple et élections honteuses,

• Publicités mensongères sur le vrai état de santé économique du pays,

• Vassalisation sans précédent de la Côte d’Ivoire et renvoi aux calendes grecs de la vraie lutte pour accomplir les aspirations profondes du peuple ivoirien à savoir : la souveraineté, la justice, la dignité, la sécurité et la liberté.

• Souillure de la mémoire et ré-assassinat au quotidien des Ivoiriens que ce régime a fait tomber pour s’installer au pouvoir.

Voyez-vous ! C’est bien là le drame que vivent les Ivoiriens au quotidien, ce peuple qui était si fier de lui-même ; ce peuple qui vivait en paix, dans la joie et était très hospitalier jusqu’au jour où un intrus assoiffé de pouvoir s’est (par une habileté et une brutalité à la luciférienne) appuyé sur d’autres Ivoiriens naïfs mais aussi ambitieux et sans patriotisme ni vision, pour y faire entrer cette tragédie qui continue.

Le régime d’Alassane Ouattara pousse, pousse et étrangle le peuple ivoirien. Le peuple recule, le peuple s’indigne, le peuple étouffe ; on le provoque, il patiente, il laisse faire ; on le presse on le terrorise, on l’humilie, et plaisamment le viole, le chosifie, le spolie de ses droits, de ses biens… le massacre … On lui refuse son droit à la vie digne et baigne dans l’arrogance.

C’est trop ! Mes frères et sœurs c’est trop ! Ça ne finira pas bien pour ces bourreaux du peuple ivoirien. Ils sont allés très loin dans la cruauté. Très, très loin, et ne voient plus comment ils vont retourner en arrière. Quand va sauter le bouchon, un chaos réparateur sans précédent va suivre. N’en doutons pas.

On a affaire à Abidjan à des brutes sans sagesse. La Côte d’Ivoire est un volcan actif dont l’éruption sera spectaculaire et horrible. La fausse élection de légitimation du pouvoir volé vient de passer, et le pire est à venir qui, somme toute, libérera le peuple ivoirien emprisonné. Tout partira des bourreaux qui commenceront à se manger entre eux.

Léon Tuam 

Ecrivain et activiste des Droits Humains, 

(Ancien camarade des leaders de la FESCI dont Blé Goudé et Soro) 

Source: cameroun24

 

About Tjefin

One comment

  1. Henri Blemin y Guida

    Certains de nos frères transmettent leurs rêves dans la plume en précisant des choses dur çe pays. Détrompez bous. La Cote d’ivoire ne sera jamais çe que vous précisez . Le temps nous le Fira. Plus jamais ca !!!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*