Les Africains demandent le renouvellement de l’AGOA

Les Africains demandent le renouvellement de l’AGOA

Au premier jour du sommet États-Unis/Afrique, les dirigeants africains ont appelé les États-Unis à renouveler pour une période de 15 ans le programme commercial exonérant de droits de douane certaines exportations en provenance d’Afrique, l’African Growth Opportunity Act (AGOA).

Signé en 2000, l’AGOA arrive à expiration l’an prochain et il est jugé très important par les chefs d’État africains.

« Nous considérons qu’en approuvant une prolongation de l’AGOA, les États-Unis favoriseraient l’intégration, l’industrialisation et le développement des infrastructures africaines. Je suis certain que les Américains ne veulent pas manquer cette occasion. »— Le président sud-africain Jacob Zuma

L’administration américaine semble favorable à un renouvellement de l’accord, mais elle pourrait souhaiter y apporter quelques ajustements, par exemple sur les critères d’éligibilité.

Les observateurs s’attendent à ce que les enjeux du maintien de la paix, de la santé et du terrorisme comme celui de Boko Haram fassent l’objet d’annonces au cours des prochains jours.

Donald Kaberuka, président de la Banque africaine de développement, croit que le sommet est un symbole de la transformation des relations entre les États-Unis et l’Afrique, qui s’est produite au cours des dernières années. « Il y a encore des besoins sporadiques pour de l’aide [financière], mais fondamentalement la relation est maintenant une relation d’investissement, de développement et d’occasions », a-t-il dit à l’agence Reuters.

Source: Radio Canada

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.