Les attaques terroristes à Ouaga s’apparentent à un « effet boomerang » (Par Jacques Mian)

Les attaques terroristes à Ouaga s’apparentent à un « effet boomerang » (Par Jacques Mian)

Le boomerang est à l’origine une arme de jet des populations autochtones d’Australie, faite d’une lame de bois courbée, capable en tournant sur elle-même de revenir en direction de son point de départ. De cette technique dérive l’expression « effet boomerang » qui signifie simplement «retour de flamme». À Yopougon, on dirait : « En voulant me faire du mal, ça s’est retourné contre toi-même». Et à Anomatuepin on avertirait trivialement: «Celui qui crache en l’air doit s’attendre à recevoir une goutte de salive sur le nez».

Les événements qui se succèdent au Burkina Faso me servent de prétexte pour employer cette expression aujourd’hui. Quelques jours après l’attaque de Ouagadougou qui a causé la mort d’une trentaine de personnes, les déstabilisateurs que tout le monde a identifiés désormais viennent de signer un autre assaut tôt ce matin, comme pour envoyer un message très clair aux nouvelles autorités de ce pays VOISIN DE LA CÔTE D’IVOIRE : « Tant que vous n’aurez pas arrêté de traquer Blaise Compaoré et ses partisans, vous n’aurez pas la paix».

Je crois que le président Roch Marc Kaboré et le peuple burkinabé ont bien compris ce message. Et j’en tire une satisfaction personnelle, en tant qu’Ivoirien. Je n’ai pas le temps de développer toute ma pensée ce matin, mais je lève un petit coin du voile : les actes de déstabilisation menés à partir d’Abidjan contre le Burkina Faso auront forcément un effet boomerang, et sous peu.

Un éminent géographe camerounais (que j’appelle affectueusement «grand frère»), professeur titulaire dans une université canadienne, me répétait toujours, en soutenant mordicus, que Ouattara Dramane Alassane se ferait tranquillement élire en 2015, mais ne terminera pas ce second mandat. À présent, il n’est pas le seul à en être convaincu.

Observons seulement !

Jacques Mian

About Tjefin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.