Les Commandants Abehi et Seka Seka interdits de visite à la prison militaire

Les Commandants Abehi et Seka Seka interdits de visite à la prison militaire

L’armée ivoirienne a renforcé la sécurité à la prison militaire d’Abidjan après des « rumeurs d’évasion » et interdit de visite, les Commandants Jean-Noel Abehi et Anselme Seka qui y sont incarcérés, a-t-on appris lundi de source sécuritaire.

Les deux officiers dont le procès est interrompu depuis le 11 juin, sont également interdits de recevoir de la nourriture cuisinée hors de la prison, selon la même source.

Les commandants Jean-Noël Abéhi et Anselme Seka, deux ex-chefs militaires sous l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo comparaissent depuis le 4 juin au tribunal militaire d’Abidjan.

Ancien chef de l’escadron blindé d’Agban, le plus grand camp de gendarmerie du pays, basé à Abidjan, Jean-Noël Abéhi avait pris la fuite après la crise postélectorale de décembre 2010-avril 2011, qui a fait plus de 3.000 morts et s’est conclue par la chute de M. Gbagbo.

L’officier a été arrêté le 5 février 2013 au Ghana voisin puis extradé en Côte d’Ivoire. Il est poursuivi pour « désertion à l’étranger » et « violation de consignes ».

Anselme Séka, capitaine de gendarmerie, était quant à lui, le responsable de la sécurité rapprochée de Simone Gbagbo, l’ex-Première Dame.

En fuite à la chute du couple présidentiel, il avait été arrêté le 15 octobre 2011, à l’aéroport d’Abidjan, alors que son avion était en transit et qu’il voyageait sous une fausse identité.

Il est inculpé pour “meurtre, détournement de derniers, violations de consignes’’.

Serge Alain KOFFI

Source: Alerte info

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*