Les députés de lex-majorité «ont donné une bonne leçon», selon Me Sankara

Les députés de lex-majorité «ont donné une bonne leçon», selon Me Sankara

L’Union pour la renaissance/Parti sankariste (UNIR/PS), a organisé un meeting, ce dimanche 12 avril 2015, dans l’arrondissement n°9 de la ville de Ouagadougou. Après avoir salué la mobilisation des militants du parti pour ce rassemblement, Me Bénéwendé Sankara, dit venir leur « apporter un message de persévérance dans la conquête du pouvoir d’Etat ». Le Président de l’UNIR/PS a également donné son appréciation quant à la décision des membres de l’ex-majorité de se retirer notamment du Conseil national de la transition (CNT).

Finale de football féminin, prestations d’artistes et de troupes théâtrales, défilés de militantes sankaristes, en un mot, reprenant les termes de Me Bénéwendé Sankara, « les femmes étaient à l’honneur », ce dimanche 12 avril 2015 dans l’arrondissement n°9 du Secteur 38 de Ouagadougou.

En effet, plus d’une centaine de jeunes, hommes et femmes ont répondu présents au meeting de l’UNIR/PS organisé dans ledit arrondissement.

« D’abord, c’est une activité d’un arrondissement. Nous sommes venus soutenir les militantes et militants qui ont eu l’initiative de se mobiliser. Nous sommes venus non seulement les encourager, mais pour leur apporter un message de persévérance dans la conquête du pouvoir d’Etat », a fait savoir le président du parti, Me Bénéwendé Stanislas Sankara.

Les militants n’ont pas manqué de présenter quelques doléances aux responsables du parti notamment le problème récurrent d’eau potable dans le quartier. Le coordonnateur de l’arrondissement, Rabo Sayouba, tout en demandant aux militants de « faire confiance au parti », a rassuré les populations que leur « message a bien été compris ».

« Blaise Compaoré a acquis le pouvoir en assassinant l’espoir de tout le peuple burkinabè », a par ailleurs lancé le représentant des jeunes, Souleymane Sawadogo. Et au député Alexandre Sankara de renchérir : « A part Me Bénéwendé Sankara, personne ne peut gérer le pouvoir comme Thomas Sankara ».

Etant donné que normalement pour être élu Président du Faso, il faut être voté, les militants de l’UNIR/PS ont été invités à s’enrôler très massivement et à se structurer afin d’être efficace au moment opportun.

Représentant de l’ex-majorité au CNT et le mot d’ordre. Voici l’appréciation de Me Bénéwendé Sankara :

« Je dirais que c’est leur liberté, c’est leur choix qu’il faut respecter. Sinon la Charte de la Transition leur a réservé une place de choix. Mais, si leur volonté, c’est de se retirer, alors même que leurs propres représentants dans les instances ne se retirent pas. Eh bien, nous prenons note que c’est un mot d’ordre qui n’a pas été respecté. Donc, ceux qui ont donné ces mots d’ordre doivent revoir leur copie. Parce que le peuple, plus que jamais, a besoin de cohésion,…de cette dynamique d’ensemble dans l’inclusion pour aller de l’avant. Et je pense que les dirigeants doivent être en phase avec leurs propres bases. Et c’est la belle leçon que ceux qui ont refusé de quitter le CNT-là, ont donnée à leurs dirigeants, soit du CDP ou de l’ADF/RDA, en tout cas, de l’ex-majorité ».

Noufou KINDO

Source: Burkina24

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*