Les dessous d’une querelle entre Affi N’Guessan et Simone Gbagbo: Voici la lettre de l’ex première dame au FPI

Les dessous d’une querelle entre Affi N’Guessan et Simone Gbagbo: Voici la lettre de l’ex première dame au FPI

Mme simone Gbagbo a présenté sa démission du secrétariat général du parti. Par la voix de son directeur de cabinet, Akpa Corentin, Simone Gbagbo marque son désaccord total d’avec ce nouveau secrétariat général pléthorique qui passe de 42 à 128 membres. Dans cette lettre adressée à M. Vy Paul, le président par intérim du Comité de contrôle du Fpi dont nous avons reçue copie, Mme Gbagbo explique les raisons officielles de sa démission.

«Le président n’a eu, ni la gentillesse ni la courtoisie de requérir mon avis. Le fait de me décharger de mes attributions initiales, me donne le net sentiment d’être inutile au parti. Alors que mon cabinet constitué et connu travaillait sous la supervision de mon intérimaire. Cette façon de faire, me semble relever d’une tentative de passage en force du président, quand on sait que la pratique commande que le Comité central valide toute proposition de réorganisation du secrétariat général avant publication dans la presse.

Cette décision viole les principes élémentaires qui régissent la gouvernance de notre parti. Aussi voudrais-je te demander de bien vouloir signifier au président, mon désaccord total avec ce nouveau secrétariat général et mon retrait pur et simple de ce nouveau secrétariat général», indique Mme Simone Gbagbo dans cette lettre adressée le 08 juillet 2014, au Comité de contrôle. Pour Simone Gbagbo, pas question de cautionner cette nouvelle organisation du Fpi. Car elle voit en cela, une volonté manifeste de fragiliser le parti et mettre à mal la cohésion qui y règne. Il faut le dire tout net, le nom de Simone Gbagbo ne figurait pas dans la première mouture du secrétariat général proposé. Il a fallu la gronde des uns et des autres, pour que son nom soit ajouté à la deuxième mouture. L’objectif étant de se débarrasser des cadres de ce parti qui s’opposent à la soumission au régime Ouattara. C’est dans ce contexte que Laurent Akoun, a été écarté du poste de secrétaire général et porte-parole du parti. Il occupe désormais le poste de 5e vice-président chargé de la vie du parti.


Ces hauts cadres ne veulent donc pas rester les bras croisés. Akoun Laurent, 5e vice-président, Douati Alphonse, 9e vice-président et Sangaré Aboudrahamane, 1er vice-président ont donné le ton le mardi 08 juillet 2014. Ces trois dinosaures ont boycotté le secrétariat exécutif convoqué par le président du Fpi. Sans d’autre forme d’explications. D’ailleurs, bien d’autres indiscrétions au sein du Fpi, font savoir que ces trois personnalités n’ont pas pris part hier (jeudi 10 juillet 2014 NDLR), à la réunion du secrétariat général convoquée par Affi. À en croire toujours ces indiscrétions, Michel Gbagbo, désormais secrétaire national chargé de la politique pénitentiaire et des détenus politiques, pourrait annoncer d’ici peu, sa démission. D’autres responsables nouvellement nommés dans ce nouveau secrétariat général pourraient aussi imiter Simone Gbagbo. 

Source: Le Temps

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.