Les FRCI libèrent la maison de Marcel Gossio en menaçant le pouvoir

Les FRCI libèrent la maison de Marcel Gossio en menaçant le pouvoir

Marcel Gossio, ex-Directeur général du Port autonome d’Abidjan, sous Gbagbo, s’est vu remettre hier, officiellement les clés de sa résidence, sise à la Riviéra-Bonoumin, occupée depuis la crise postélectorale par les FRCI.

C’était au cours d’une cérémonie présidée par le ministre délégué de la défense, Paul Koffi Koffi, qui à l’occasion, a également remis les clés des résidences de quatre autres personnalités que sont les ministres Touré Amara, Danielle Boni-Claverie, le colonel à la retraite, Tanoh Atta et Mme Touré née Baha Estelle, tous résidents de la commune de Cocody.

S’adressant à l’assistance, leministre a indiqué que suite aux requêtes introduites par les personnalités citées plus haut, ses hommes se sont mis au travail, en usant de diplomatie mais parfois de persuasion, pour obtenir en définitive, la libération de ces biens privés. Dans son élan, il a salué le patriotisme et le sens de la responsabilité des occupants de la résidence de Gossio qui n’auraient pas fait la moindre difficulté à vider les lieux. Puis Paul Koffi Koffi de faire observer que sur 644 domiciles et sites déclarés occupés, ce sont à ce jour, 249 biens qui ont été remis à leurs propriétaires pendant que 157 cas sont en cours de traitement et pourraient donner lieu, dans les prochains jours, à d’autres cérémonies de remise de clés.

Pour le reste, le ministre a conseillé la patience aux uns et aux autres, soulignant que le gouvernement est à la tâche pour retrouver la normalisation des choses. D’où l’invitation à rentrer au pays qu’il a réitéré à l’endroit des soldats exilés, assurant que rien de fâcheux ne leur arrivera, une fois au pays. Interrogé sur la réhabilitation des résidences rendues, le ministre a botté en touche en affirmant que c’est un autre programme, indépendant de lui, qui en est chargé.

Au nom des propriétaires, Marcel Gossio a exprimé sa gratitude au ministre et au lieutenant-colonel Ehoussou Aka,- patron de la cellule chargée de la restitution des sites occupés-, pour leurs efforts qui ont abouti au résultat d’hier. Une visite des lieux a permis, par la suite de mesurer le degré de pillage opéré par les occupants. Mais cette sympathique cérémonie a failli être gâchée vers ma fin, par les supplétifs FRCI qui ont séjourné depuis trois ans dans ladite résidence.

En cause, l’ignorance royale dont ils ont été l’objet à cette cérémonie. Il n’en fallait pas davantage pour qu’ils se mettent à grogner bruyamment au moment où le ministre s’adressait à l’assistance.

Pour calmer la bronca montante, un siège fit immédiatement trouvé à leur chef, le ‘commandant’ Traoré, près du ministre Paul Koffi Koffi. Mais cette attention de dernière minute n’a pas pour autant satisfait le chef Traoré qui nous a confié que contrairement aux propos du ministre, ses hommes n’ont pas été recasés sur un autre site et sont aujourd’hui dans la nature. Alors que soutient-il, « nous avons fait preuve de bonne foi en libérant la résidence alors que rien ne nous y obligeait. Le Colonel Ehoussou Aka, est bien placé pour le savoir, lui qui a souvent buté sur le refus de nos frères d’armes qui occupent jusqu’à présent certaines résidences. Donc si nous avons été corrects, que les gens le soient également avec nous. J’irai voir le ministre pour lui expliquer cette situation afin d’y trouver rapidement une solution. » a tonné le ‘commandant’ Traoré. Notons que pour l’occasion, Marcel Gossio a bénéficié du soutien des ses camarades du FPI que sont les ministres Michel Amani N’guessan, Ettien Amoakon et le Secrétaire général Laurent Akoun.

Source: Aujourd’hui

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.