Les gardes pénitentiaires ont déclenché, ce jeudi, une grève généralisée de 72h dans toutes les maisons d’arrêt et de correction du pays

Les gardes pénitentiaires ont déclenché, ce jeudi, une grève généralisée de 72h dans toutes les maisons d’arrêt et de correction du pays

Les gardes pénitentiaires ont déclenché, jeudi, une grève généralisée de 72h dans toutes les prisons et maisons d’arrêt et de correction du pays pour réclamer de meilleures conditions salariales.

La Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA) a été fermée par les grévistes. Aucune visite aux prisonniers n’est permise. « Les visites, les extractions, les transferts et déferrement de détenus sont interdits », a déclaré un groupe de gardes pénitentiaires rencontrés par à APA devant la MACA.

« La fourniture de repas et l’hospitalisation des prisonniers sont aussi interdites », ajoutent ces grévistes amassés devant le portail de la MACA où sont bloqués les parents des prisonniers. « Aujourd’hui est un jour de visite mais voilà que je ne peux pas avoir accès à mon fils. Vivement qu’une solution soit trouvée », espère une dame, la soixantaine révolue.

A l’intérieur du pays, le camp pénal et la maison d’arrêt et de correction de Bouaké (379 km au nord d’Abidjan), ont été également fermés.

« Nous revendiquons le paiement de plusieurs primes dont la prime de contagion (liées aux maladies…), la prime de risque qui s’élève à un montant de 120.000 et dont un premier versement de 57 000 FCFA a été fait”, a déclaré à APA le Sergent-chef Charlemagne Konan, en poste à la Maison d’arrêt et de correction de Bouaké communément appelée «prison civile».

En outre, les grévistes réclament le paiement des arriérés de salaire de 2000 nouvelles recrues parmi les ex-combattants ivoiriens allant de la période d’octobre 2012 à juin 2013 ainsi que le paiement des arriérés de baux.

La dotation en tenue chaque année et une prime de responsabilité pour les régisseurs des prisons figurent également sur la liste des revendications. Environ 3000 gardes pénitentiaires sont concernés par cette grève. La Côte d’Ivoire compte quelque 33 prisons sur l’ensemble de son territoire.

CK-MC/ls/hs

Source : APA

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.