Les hommes préfèrent-ils vraiment les gros seins ?

Les hommes préfèrent-ils vraiment les gros seins ?

Pour comprendre l’attrait des garçons pour les fortes poitrines, “Girls” a parlé avec quatre d’entre eux.

C’est une certitude tellement ancrée dans les mentalités qu’on aurait presque du mal à la remettre en question : les hommes sont plus attirés par les gros seins. Cette affirmation, qui pousse des générations d’adolescentes complexées à garnir leurs soutien-gorges, n’est pas démentie par les années 2010 : à l’heure ou des femmes comme Kim KardashianKate Upton et les 51 mannequins du défilé Victoria’s Secret semblent cristalliser l’essentiel des enthousiasmes masculins, difficile de soutenir que les petits seins ont, eux aussi, toute leur place.

La science aurait résolu le mystère de l’attrait des hommes pour les fortes poitrines : selon une étude publiée en 2012 dans le National Center for Biotechnology of Information, l’esprit masculin associerait directement la taille des seins à la fertilité. De fait, les hommes qui ne désirent pas avoir d’enfant seraient plus attirés par les poitrines moins imposantes. Une autre étude publiée en 2013 dans PLOS laisserait entendre que les gros seins seraient, inconsciemment, synonymes de ressources. Ainsi, les hommes aux moyens financiers moins importants seraient plus attirés par les poitrines proéminentes.

Pourtant, les formes généreuses n’ont pas toujours été l’attribut incontournable du sex-symbol : des années 70 à 90, d’autres femmes ont su capter les regards virils sans jamais souffrir de leurs modestes cages thoraciques. L’androgyne Jane Birkin, la sexy Vanessa Paradis et l’énigmatique Kate Moss sont autant d’icônes glamour aux courbes on-ne-peut-moins voluptueuses qui font toujours figure de piliers au panthéon des héroïnes fantasmatiques. La supériorité du D sur le B est-elle avérée ? Pour le savoir, Girls a demandé à quatre hommes ce qu’ils pensent réellement des fortes poitrines.

Dylan : “Je préfère largement les gros seins”

“C’est loin d’être obligatoire, mais si j’ai le choix entre les deux, je préfère largement les gros seins. Je trouve cela plus attrayant visuellement, et j’associe les fortes poitrines à une certaine forme de féminité. Si je rencontre une fille, le fait qu’elle ait une forte poitrine ne me fera pas nécessairement penser plus facilement au sexe, mais c’est sûr que c’est un atout.

Je pense faire une différence entre les filles avec qui je sors et celles avec qui je couche

Bizarrement, je pense faire une différence entre les filles avec qui je sors et celles avec qui je couche. De prime abord, j’aurais peut-être plus tendance à identifier une fille avec de gros seins comme un coup d’un soir. Je sais que c’est complètement irrationnel. D’autant qu’au niveau de l’acte sexuel, ça ne change absolument rien. La plupart de mes ex avaient des poitrines dans la moyenne. Je ne suis pas vraiment attiré par les seins énormes.”

Maxence : “Cela m’indiffère complètement”

“Petit, j’étais fasciné par les gros seins. Aujourd’hui ça m’indiffère complètement. Je ne fais pas partie de ces garçons qui sont focalisés sur une partie du corps en particulier. Une fille avec une poitrine imposante ne me fera pas plus fantasmer qu’une autre. Je suis plus excité par celles qui semblent trop sages, ou à l’inverse carrément méchantes. Je m’attarde plus sur les visages.

Lire la suite sur rtl.fr

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.