Les médias français portent une lourde responsabilité dans les dix ans de crise (Mediapart)

Les médias français portent une lourde responsabilité dans les dix ans de crise (Mediapart)

Arrêté en 2011, l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo est aujourd’hui jugé devant la Cour pénale internationale. Mais durant dix ans, la plupart des médias français ont épousé sans retenue la version officielle du gouvernement français et du camp de l’actuel président Alassane Ouattara. Pourquoi un tel aveuglement ? Explications.

La France a joué un rôle important dans la crise politico-militaire qu’a vécue la Côte d’Ivoire de 2002 à 2011. La majorité des médias français ont cependant masqué cette réalité, reprenant sans distance le discours officiel français sur le président de l’époque, Laurent Gbagbo, et son successeur Alassane Ouattara. Avec des conséquences importantes : « Le traitement partisan de nombreux médias français a eu une incidence majeure : brouiller la réalité », estime Laurent Bigot, ancien sous-directeur chargé de l’Afrique de l’Ouest au ministère français des affaires étrangères.

Peu d’acteurs l’admettent publiquement. Plusieurs journalistes interrogés par Mediapart ont d’ailleurs demandé à rester anonymes. Il faut dire que flotte dans l’air un parfum de raison d’État.

Lire la suite sur mediapart.fr

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE