Les militants FPI de Man rejettent l’appel de Mama

Les militants FPI de Man rejettent l’appel de Mama

C’est un sérieux revers pour les promoteurs de l’idée d’une probable candidature du président Laurent Gbagbo à la présidence du FPI à l’occasion prochain congrès ordinaire du parti à la rose prévu en décembre à Abidjan.

Réunis en assemblée générale, samedi dernier, au quartier Domoraud de Man, précisément au domicile d’un membre du bureau fédéral, les militants du Fpi de Man, à l’ouest de la Côte d’Ivoire, ont, selon plusieurs témoins sur place, rejeté, à une très large majorité, l’appel de Mama demandant que Laurent Gbagbo soit candidat à la présidence du Fpi. « L’assemblée générale a refusé que le fédéral Séa André signe la pétition qui circule en ce moment, et qui propose la candidature du président Gbagbo à la présidence du parti. Ceux des camarades qui militaient en faveur d’une signature de la pétition par notre fédéral ont été mis en minorité », a confié, sous le couvert de l’anonymat, un des militants ayant pris part à l’assemblée générale. Selon, lui les explications du Pr. Bih Emile, ancien directeur général de l’IPNEPT, et secrétaire national du Fpi chargé de l’enseignement technique, ont convaincu l’assistance qui n’a pas manqué de l’ovationner.

Une version des faits confirmée par le fédéral Séa André, lui-même. En effet, joint par téléphone, hier, le patron du parti à la rose dans la capitale de la région des montagnes a dit sa satisfaction devant la position claire adoptée par l’assemblée fédérale sur une question qui aurait pu diviser les militants d Fpi. « L’assemblée générale a estimé qu’il n’est pas de notre devoir en tant que fédéraux de créer la division en proposant des candidats. En tant que premiers responsables du parti dans nos départements, nous devons plutôt chercher à rassembler. Il ne nous appartient pas d’aller chercher des candidats. Au contraire, s’il y avait plusieurs candidats, c’est à nous de chercher à rapprocher les positions au lieu d’envenimer la situation », a-t-il expliqué.

Il faut rappeler que le samedi 4 octobre dernier à Mama, village de Laurent Gbagbo, un groupe de secrétaires fédéraux du Fpi conduits par Soro Kélofohoua, fédéral de Sinématiali (nord du pays), a lancé un appel à la candidature du président Gbagbo comme président du Fpi au terme du congrès de décembre. Ce groupe tente difficilement de faire signer une pétition au maximum de fédéraux. Qui s’interrogent sur l’adhésion du président Gbagbo à une telle initiative.

Source : Notre voie

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.