Les mutins à l’Afp :« Ils savent qui on est, ils savent qu’on sait combattre »

Les mutins à l’Afp :« Ils savent qui on est, ils savent qu’on sait combattre »

Après une annonce à la télévision du chef d’Etat-Major des Armées le général Touré Sékou qui a « lancé un nouvel appel aux soldats indisciplinés et leur demande de libérer les corridors et de retourner en caserne et de déposer les armes », les mutins de Bouaké ont réagi.

« On ne va pas se battre avec nos frères. Nous sommes des militaires », affirme le sergent Tahirou Dirassouba.

Toutefois, autour de lui, la plupart de ces camarades sont plus vindicatifs et bombent le torse quand on évoque « l’opération militaire en cours », annoncée par l’Etat-Major et dont ils sont la cible principale.

Lire aussi : Bouaké : Chérif Ousmane, Wattao et Kone Zakaria échouent devant les mutins

« Nous, on est là. Un point c’est tout. En face, ils savent qui on est, qu’on sait combattre. Ouattara est arrivé au pouvoir grâce à nous. S’ils veulent un bain de sang! On espère éviter mais on est là », explique un des mutins avec une colère froide, en brandissant son arme.

Source: AFP

 

 

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*