Les partisans de l’intrépide Gbagbo peuvent rêver grand!: Pour le procureur, la débâcle continue (Lu dans “L’Eléphant déchaîné”)

Les partisans de l’intrépide Gbagbo peuvent rêver grand!: Pour le procureur, la débâcle continue (Lu dans “L’Eléphant déchaîné”)

Depuis son arrestation en Avril 2011, les partisans de l’intrépide Gbagbo ont toujours caressé le secret espoir d’une liberté future de leur «Mandela» –En effet!

Ils osent la comparaison; le spectacle affligeant auquel l’on assiste depuis le début de ce procès et dont l’infernal quadrupède s’est fait l’écho dans ses éditions précédentes bat son plein, renforçant ainsi cette espérance. Après une pause de plusieurs semaines, l’audience a repris le mardi 30 Août dernier. Les observateurs du procès Laurent Gbagbo-Blé Goudé sont toujours dans l’attente de la preuve irréfutable, démontrant la culpabilité des deux accusés jugés pour crime contre l’humanité. L’attente du «smoking gun» (la preuve probante) comme le souligne la phraséologie du droit international, est insoutenable. Les témoins à charge donnent des cheveux blancs à l’accusation qui n’en finit plus de réclamer à tort et à travers des huis clos, et plus encore…

Un procès qui évolue de plus en plus dans le « Huis Clos »

Au nom de la protection des témoins, la retransmission en directe du procès a été tout bonnement supprimée depuis cette décision; ce qui a bien entendu suscité les vives critiques de l’équipe d’avocats de Gbagbo dont les propos sont rapportés par le site d’information français Mediapart: «Les juges n’expliquent jamais en quoi les spéculations sur Internet sur l’identité des témoins protégés constitueraient un risque réel et concret pour la sécurité de ces témoins. Ces spéculations sont normales en raison de l’importance du procès et de l’opacité qui l’entoure aujourd’hui, et l’existence de telles spéculations ne saurait remplacer une véritable évaluation du risque concret qu’encourrait un témoin… Toutes les chambres de la CPI ont estimé que les mesures de protection des témoins devaient être exceptionnelles, justifiées au cas par cas, et ne pas porter atteinte aux droits de la défense.» Il est donc désormais impossible de suivre en direct la comparution des témoins protégés. Comme l’indiquait le président dans sa déclaration du 16 Juin publiée sur sa chaîne Youtube: «1- La diffusion publique de la procédure et la publication des transcriptions seront retardées jusqu’à la fin de la déposition du témoin et jusqu’à ce que l’ensemble du témoignage ait été revu et expurgé si nécessaire. Ensuite, les enregistrements et les transcriptions vidéo expurgées seront mis à la disposition du public.

2- Le Greffe reçoit l’ordre de recueillir pour chaque visiteur dans la galerie publique le nom complet et la nationalité. Toute personne refusant de fournir cette information ne sera pas admise dans la galerie du public. De cette façon, toute violation de la confidentialité doit être contenue et suivie. La liste qui est ordonnée par la présente sera conservée confidentiellement par le Greffier et sera transmise à la Chambre à sa demande». Les blogueurs et autres cyber-activistes n’ont donc, qu’à bien se tenir! Tous ces petits arrangements n’ont pourtant pas nécessairement arrangé les affaires du juge qui désormais oblige ses témoins et même ceux qui désirent témoigner en publique, à témoigner à «huis clos».

Pour le procureur, la débâcle continue

Si le numéro d’équilibriste auquel s’était livré Sam l’Africain avait porté sur les nerfs le substitut du procureur Eric Mc Donald, au point de le qualifier de «témoin hostile», celui du témoin P0321 identifié par les cyber-activistes qui hérissent tant le président de la Cour, le juge CunoTarfusser, comme étant le Commandant Jean Noël Abehi, est un nouveau rebondissement. Toujours selon le site Internet Mediapart, le témoin P0321 explique que la prise de Duékoué, qui a causé deux jours durant la mort d’au moins 800 civils, dont de nombreux enfants et personnes âgées par les Forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI) acquises à la cause d’Alassane Ouattara, s’est faite avec l’aide de l’armée française et de l’Opération des Nations-Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) qui ont «pilonné les premières positions FDS, fait sauter le verrou et permis aux FRCI d’évoluer jusqu’à Duékoué».

Le site ne manque pas de commenter cette partie du témoignage du présumé Commandant Abehi qui «s’il est fidèle à la réalité (il existe des récits similaires), signifie que l’armée française et l’ONU sont complices de crime contre l’humanité. Jusqu’ici, les tueurs de Duékoué, facilement identifiables, n’ont d’ailleurs pas été poursuivis par la CPI». En outre, l’on découvre «qu’un cessez-le-feu après trois jours de combats à Abidjan, un cessez-le-feu négocié entre un chef FRCI, Koné Zakaria, et le patron de la Gendarmerie, le général Edouard Kassaraté. Mais la France n’a pas tenu compte de cet accord et a bombardé, le 10 avril, à Abidjan, le camp de gendarmerie d’Agban, où vivaient des familles de gendarmes. Au moins une adolescente a été tuée, selon le témoin qui a indiqué aux juges son nom et son âge».

De plus, le site d’informations en ligne dans une critique des carences des témoins de l’accusation, notamment celui de Matt Wells ex-chercheur de HumanRights Watch (HRW), témoin très important pour l’accusation qui avait bâti une grande partie de son dossier sur les rapports fournis par l’ONG,  illustre que «l’on sait que HRW est en grande partie financée par le milliardaire américain Georges Soros, qui est un ami de Ouattara et un soutien très actif de la CPI». Raison pour laquelle Wells a avoué au cours de son audition, avoir rencontré, après 2011, le bureau du procureur à douze reprises, ainsi que les avocats du Président Ouattara, en prenant le soin de soigneusement éviter ceux de Gbagbo, malgré les multiples sollicitations de ces derniers? Pour cette reprise, un huis clos partiel comme à l’accoutumé a été accordé, afin de discuter de la protection à accorder au prochain témoin. La suite dans les jours prochains…C’était notre rubrique : Comment se déroule le procès de l’intrépide Gbagbo et de son co-accusé Charles Blé Goudé, à la CPI!

Source : L’Eléphant déchaîné

2 comments

  1. Et c’est à cette cours que nombre d’africains continuent de faire confiance ? Le multimilliardaire Georges SOROS ne peut avoir que des amis riches qui sont influents pour permettre à sa richesse de continuer à augmenter . Ainsi, il suffit de dénoncer certaines pratiques et si les intérêts de Soros sont menacés, eh bien il vous envoie HRW pour enquêter et vous trouver des poux qui ne l’auraient pas été si vous protégez les intérêts de celui qui finance l’ONG. Il en est ainsi du problème des biens mal acquis des satrapes d’Afrique Centrale: Sassou et Nguesso/ Dos Santos/Obiang Nguema. Loin de moi l’idée de soutenir ces dictateurs qui d’ailleurs n’ont pas besoin de moi pour cela . Ils ont des avocats grassement payés pour faire cela .Mais tout de même ? Comment ne pas comparer tout ce bruit autour de ces malfrats au silence assourdissant sur les monarchies du Golf? On parle de biens mal acquis parce qu’ils l’ont été avec de l’agent public détourné par les potentats. Dont acte ! Mais alors avec quel argent le Qatar a-t-il acheté le Paris Saint- Germain? Avec quel argent ces gens achètent des palais somptueux, des hôtels des mille et une nuits dans les plus beaux quartiers de Paris et des capitales occidentales? Toute cette fortune dépensée sans compter ne vient-elle pas aussi des caisses publiques de ces pays ? Dans ce cas, ces biens ne seraient-ils pas aussi mal acquis ? Les indignations occidentales sélectives ne servent pas les intérêts des peuples opprimés . Ces gens préfèrent venir se faire photographier ou filmer en train de soulever des sacs de riz qu’ils “donnent” aux pitoyables africains plutôt que de permettre l’éclosion d’une classe politique éthique et responsables capables de travailler dans la transparence avec l’occident dans une relation gagnant-gagnant.

  2. jean-claude yobo ziagbo

    Maintenant que, jour après jour, tout se clarifie et que la thématique concernant le véritable banditisme dans lequel ils sont totalement trempés devient choquant au fur et à mesure; exercises de malhonnêteté à travers lesquelles ils rusent avec et entretiennent sur le continent africain de nombreux climats de conflits et de cruautés depuis fort longtemps, ces soi-disants pays civilisés qui pillent, volent, forment des rébellions meurtrières avec lesquelles ils fabriquent des monstres ou des sanguinaires dictateurs de l’envergure de Alassane Dramane Ouattara et ensuite installent à la tête des états à coups des assauts assassins hélicoptères français et onusiens, massacrant des civiles et mlitaires et après étranglent des populations par voie de la cherté de vie dans le pays, nous pouvons écrire très bien, écrire sans difficulté aucune pour exposer les activités criminelles qu’ils orchestrent en qualité d’états voyous, maffieux, pendant que prétendument ils s’exhibent civilisés. Ils le savent très bien eux français, anglais et américains notamment. Tous les trois! ces états abolirent l’esclavge qui fut une pratique fantaisiste dont ils eurent honte et mirent donc fin après. Aujourd’hui, ils ont de nouveaux modes de manœuvres criminelles sur le continent qu’ils sont entrain de mettre en place dans chaque pays. Des pratiques qui ne sont rien d’autres que le terrorisme d’état sur le continent; paradoxalement la charte des nations unies existe où sont écrites des déclarations qui stipulent que les peuples sont souverains. Chaque peuple s’auto-détermine mais dans le respect scrupuleux des droits de ses voisins. Or, observant quotidiennement depuis longtemps les agitations de ces soi-disants pays civilisés qui passent la plus part de leur temps à se liguer contre de véritables politiques réformes pour le mieux être des populations nous sommes bien en droit de demander à quel jeu donc continuent de jouer ces trois états lorsqu’ils s’immiscent constamment avec gangsterisme politique et économique dans les affaires interieures des autres nations? Que fouttent les bases militaires étrangères sur le continent?

    La bible dit clairement que les chiens retournent à ce qu’ils ont vomi.

    Certes, les hommes qui composent actuellement ces trois en tout cas non-civilisés pays ne sont pas ceux qui ont aboli l’abominable activité appelée l’esclavage qui eut et a encore de nos jours de graves conséquences sur notre histoire en tant que êtres humains. Néanmoins, nous savons que les pays sont des institutions qui représentent des peuples en des territoires donnés où ces derniers se perpétuent dans le temps, la continuité à travers les générations desdites populations qu’ils représentent. De ce point on comprend que la continuité d’un pays ou d’un état engage ceux pour qui des actes sont ou ont été posés, responsabilise lesdites populations au nom desquelles il a posé des actions bonnes ou commis des crimes. La continuité d’un pays ou d’un état ne nous donne pas seulement la possibilité de contempler les gloires eues par le passé et de nous en réjouir à quelque niveau que cela pourrait être. Mais, elle nous donne aussi l’occasion de regarder courageusement avec un sens de responsabilité la laideur des actes posés même si ceux-ci advenaient être mauvais au point qu’on n’aurait pas eu envie d’en faire partie lorsque ceux qui les perpétaient les commirent; et ainsi pour y apporter de réparations si besoin en était.

    A la lumière de ce qui prévaut là haut on peut donc clairement voir que anglais, français, et qui sais-je encore, abolirent l’esclavage mais exactement comme des chiens retournent à ce qu’ils ont vomi autrefois. La privation de liberté à un homme ou à un peuple est identique. Peu importe. Que ce fut à travers l’esclavage où l’on a violé les droits de l’homme ou que c’est maintenant où l’on organise des fraudes électorales en faveur des rebelles que l’on a refusé de désarmer après les avoir armés et ensuite met au pouvoir à travers les assauts assassins hélicoptères; une chose est claire, il y a violation de droits des êtres humains. Ils ne peuvent pas passer leur temps à destabiliser les autres états et continuer à voir ça comme quelque chose de banale
    Ils persécutent en destabilisant des pays en Afrique par des coups d’états. Parceque là-bas les états sont incapables de se sécuriser face à leurs arrogances et aggressions incessantes. Ce sont avec les armes dans les mains comme des voleurs qui surprenent clients et banquiers pendant les transactions dans un centre financier qu’ils pillent les pays africains. Leurs ancêtres abolissant ces escrocqueries énormes et dévastarices appelées l’esclavage, les engageaient aussi.

    Les juifs dans leur hypocrisie alors qu’ils cherchaient à le faire mourir, à le crucifier, avaient tendance à se plonger souvent dans des déclarations qui contredisaient regulièrement leurs actes au point que le CHRIST-JESUS fut un jour obligé de leur dire ce qu’ils n’avaient pas envie d’entendre, et je cite: 29 Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites! parce que vous bâtissez les tombeaux des prophètes et ornez les sépulcres des justes,
    30 et que vous dites: Si nous avions vécu du temps de nos pères, nous ne nous serions pas joints à eux pour répandre le sang des prophètes.

    31 Vous témoignez ainsi contre vous-mêmes que vous êtes les fils de ceux qui ont tué les prophètes.

    32 Comblez donc la mesure de vos pères. 33 Serpents, race de vipères! comment échapperez-vous au châtiment de la géhenne?
    34 C’est pourquoi, voici, je vous envoie des prophètes, des sages et des scribes. Vous tuerez et crucifierez les uns, vous battrez de verges les autres dans vos synagogues, et vous les persécuterez de ville en ville,

    35 afin que retombe sur vous tout le sang innocent répandu sur la terre, depuis le sang d’Abel le juste jusqu’au sang de Zacharie, fils de Barachie, que vous avez tué entre le temple et l’autel.

    36 Je vous le dis en vérité, tout cela retombera sur cette génération.
    Fin de citation.

    J’ai tiré ce passage du livre de Matthieu précisement au vingt troisième chapitre.
    Je dis très souvent que anglais et français notamment sont libres de penser ou de dire comme ils veulent l’entendre, que l’esclavage et ses corrélats de colonisation sont un fait du passé et non des choses qui concernent les générations qu’ils sont actuellement. Cela ne regarde qu’eux et eux seuls. Car, ce qui est sur et demeure énormément vrai. C’est que les paroles du SEIGNEUR, le CHRIST-JESUS, MAITRE de l’univers sont établies contre eux solidement et éternellement. A moins qu’ils changent complètement de manière à laisser se développer les autres populations dans ce monde principalement en Afrique.

    Mais alors pourquoi ne lachent-ils pas prise les peuples africains, afin que ceux-ci arrivent à se créer de meilleurs climats de développement pour leurs populations?

    En d’autres termes, pour construire des infrastructures devant être constamment en état d’utilité, infrastructures telles que écoles, hôpitaux de meilleures qualités, universités franchement équipées de bons outils d’enseignement supérieur et de recherches, routes toujours bitumées, villes tenues tout le temps propres, tous les domaines de l’agriculture mécanisés; donc, emplois créés et l’économie du territoire mise en marche couplée de sa propre monnaie, les matières premières transformées en produits finis avant d’être envoyés hors des frontières; faire tout pour que les populations maitrisent la construction des infrastructures, donner des connaissances de technologies et de sciences aux populations y-at-il lieu d’organiser des rébellions meurtrières?
    Pourquoi la France et ses complices refusent-ils jusqu’à présent l’industrualisation à des pays africains?

    Ils ont formé la rébellion sanguinaire avec des soutiens extérieurs et attaqué les institutions de la République. Ils ont égorgé des gens, éventré des femmes enseintes, tué des personnes âgées, brûlé vifs des êtres humains, bu le sang humain sous des hangars à Bouaké en présence de M. Fany Ibraïma alors maire de ladite commune, pillé des banques dans la partie septentrionale du pays. Ils ont été installés au pouvoir, à la tête de l’état, à l’aide des assauts assassins des hélicoptères français et onusiens contre la volonté du peuple ivoirien tuant des centaines de milliers de vies humaines.

    Depuis lors, les populations sont prises en otage. La pauvreté ronge des millions de familles à travers le pays . Centaines de millers de personnes, enfants, femmes, vieillards, hommes et jeunes gens sont exilés dans la sous région. Les prisons locales sont pleines de centaines de milliers de prisonniers politiques.

    La bible dit maudite soit la nation qui se bâtie dans le sang?

    Je ne comprends pas que pendant qu’ils continuent de piller, voler et destabilisent, les armes en mains, les autres nations avec des rébillions sanguinaires comme l’ont fait leurs pères à l’époque de l’esclavage, ils ne veulent pas entendre que nous les appelions des voleurs ou des malhonnêtes gens, des maffieux qui se sont et continuent de s’enrichir à l’aide du banditisme bien organisé contre les autres peuples.

    En 2010, sa population, avec son incomparable et immense popularité dans le pays, l’a réélu Président de la République, après une longue crise politique militaire que Armajaro basé en Angleterre, les organisations de barbouzes depuis la France et les hommes des milieux d’affaires situés aux USA ont organisé en complicité avec des hommes locaux, la rébellion sanguinaire.
    Le conseil constitutionel qui est la loi suprême du pays a solonnellement dit qu’il est l’élu de ladite élection. Octobre et Novembre 2010.

    Mais, ces maffieux financiers de la rébellion meurtrière qui se sont et continuent de s’agiter contre sa réélection se sont comportés comme des chiens incapables d’aboyer lorsqu’il s’est agit du désarmément. Le prophète Esaïe a dit et je cite à partir du chapitre 56: “10Ses gardiens sont tous aveugles, sans intelligence; Ils sont tous des chiens muets, incapables d’aboyer; Ils ont des rêveries, se tiennent couchés, Aiment à sommeiller. 11 Et ce sont des chiens voraces, insatiables; Ce sont des bergers qui ne savent rien comprendre; Tous suivent leur propre voie, Chacun selon son intérêt, jusqu’au dernier: – 12 Venez, je vais chercher du vin, Et nous boirons des liqueurs fortes! Nous en ferons autant demain, Et beaucoup plus encore!” Fin de citation.

    Ils ont organisé illégalement la contestation de sa réélection par le biais du chef de guerre Alassane Dramane Ouattara, parrain de la rébellion sanguinaire en complicité avec M. Youssouf Bakayoko. Ils ne se sont jamais faits actifs pour le désarmement des rebelles avant les élections comme ils le furent et mirent au pouvoir en Côte d’Ivoire un régime qui assassine et prend les populations en otage.

    Ils ont refusé le recomptage qu’il a tout de même proposé malgré sa réélection.

    Présentement, à La Haye, ils sont entrain d’entretenir depuis bientôt plus de cinq années maintenant de nombreux climats d’abominations où manifestement ils scandalisent quotidiennement le monde entier en exhibant un procès de huis clos contre lui, contre sa population qui l’a réélu et son jeune Ministre de l’emploi. Son fils aîné vit quotidiennement de nombreux obstacles avec lesquels ils l’empêchent de sortir du territoire ivoirien; d’ailleurs, ils l’ont fait passé plusieures périodes de tortures ou de maltraitances en détention illégale. Son épouse est toujours tenue en otage par les agents de goulags du régime de la terreur installé au pouvoir depuis le 11 Avril 2011 à travers les assauts assassins des hélicoptères onusiens et français sous le commandement de M. Nicolas Sarkozy, ce voyou, cet autre chef de guerre qui très souvent s’affiche comme terriblement fouetté dans la cervelle à l’aide d’une barre de fer extrêmement chaude.

    Mais, DIEU, le SEIGNEUR des cieux et la terre, SEUL MAITRE du temps vient juste de les avoir tous au Gabon où une élection s’est organisée.

    Cette fois-ci, ils sont du côté où l’on réclame le recomptage des voix. Mais y a-t-il un quelconque degré de moralité ou d’honnêteté, dans leur comportement? Ils ont refusé ce recomptage en 2010 en Côte d’Ivoire.

    Qui ne serait pas pour la vérité d’ailleurs? L’interrogation reste toujours éloquente. La question de savoir qui a effectivement gagné l’élection de 2010, en Côte d’Ivoire demeure, si? On veut le recomptage soit fait au Gabon. Mais alors, pourquoi a-t-on écarté cette option proposée par Son Excellence Monsieur Laurent GBAGBO Président de la République de Côte d’Ivoire tenu immoralement, scandaleseument et illégalement à La Haye actuellement?

    Nous sommes alors tous pour le recomptage au Gabon dès lors nous recherchons tous à savoir la vérité au Gabon à propos de l’élection présidentielle 2016.

    Mais, il faudrait immédiatement agir également de l’autre côté pour réparer beaucoup de choses qui sont jusqu’ici restés injustes et scandaleusement non encore restituées:

    A cet effet, je voudrais que vous,

    1) engagiez incessamment la poursuite judiciaire et l’arrestation des éléments de la rébellion meurtrère à commencer par m. Alassane Dramane Ouattara, tous ses soutiens locaux, sous-régionaux et internationaux qui l’ont aidé à verser impunément jusqu’à présent le sang des ivoiriens;
    2) mettiez fin aux fonctions qu’il occupe illégalement depuis le 11 Avril 2011 alors qu’en réalité il représente un maffieux placé par les forces extérieures avec terreur pour piller et exploiter illégalement ressources du pays; il ne respecte aucune loi dans le pays pendant qu’il possède des armes avec lesquelles il assassine et prend en otage la population;
    3) laissiez libre SEM Laurent GBAGBO Président de la République de Côte d’Ivoire afin qu’il aille reprendre le développement de son pays là où vous l’avez arrêté;
    4) acceptiez que il n’y a pas un pays sur cette terre autre que la Côte d’Ivoire qui pourrait avoir tout le necessaire pour l’avoir chez lui pendant qu’il demeure et reste le Président démocratiquement réélu en 2010 de la République de Côte d’Ivoire mais que c’est un délinquant politique qui est présentement à la tête de ce pays.
    5) exigiez le départ immédiat de l’armée fançaise du territoire ivoirien, car elle constitue une légion de véritables criminels qui rendent dangereusement quotidiennement la souveraineté du peuple ivoirien précaire.
    6) enquêtiez sur les crimes que cette force étrangère commit sur le territoire ivoirien précisement années 2004 et 2011.

    Jean-Claude Yobo Ziagbo
    2016/17/09
    dans les annexes

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*