Les pays francophones détruits, Macron se tourne vers les pays anglophones

Les pays francophones détruits, Macron se tourne vers les pays anglophones

Le président Français se comporte comme un vrai gentleman quand il visite les pays Anglophones et sa communion avec les populations de ces pays fait de lui l´un des plus sympathiques présidents Européens. Le Président Macron se plait vraiment avec les présidents des pays Africains Anglophones où il fait bon vivre. Pendant ce temps-là, les présidents des pays Francophones sont traités comme du bon bétail rentable.

Nous avons signalé, dans une précédente publication, que Monsieur Macron fuyait la chienlit des pays Francophones pour se réfugier dans les pays anglophones. Le président Français va cette fois-ci plus loin, il encense les présidents des pays Anglophones. L´évènement le plus récent est sa réaction face à la menace de la Brigade Anti Sardinards (BAS). Les événements de Genève ont ébranlé l’Elysée et, comme d’habitude, au lieu de dialoguer avec la diaspora Africaine, la France a choisi un dialogue directe avec une certaine diaspora compradore, non pas en présence de Paul Biya ou de Ouattara (les deux grands dinosaures du Fcfa), mais plutôt en tandem avec le président Nana Akufo-Addo dans une ambiance de fraternité. Des confidences d’Étoudi nous rapportent que les images de Akufo dans les bras de Macron à l’Elysée a tout simplement fendu le Cœur du vieux Tyran Camerounais, lui qui venait juste d’être chassé de Genève.

A titre de comparaison, en ce moment précis, pendant que les présidents de l’Afrique Anglophone sont agréablement invités à l’Elysée, le Président Camerounais quant à lui est indésirable en France alors que son disciple Ouattara n’obtient le droit de visite à l’Elysée qu’à la seule condition qu’il vienne réciter sur le perron de l’Elysée que « le Fcfa est la meilleur monnaie au monde ».

Il n’y a pas de doute que toutes ces démarches du président Français vis-à-vis du Président Ghanéen ne visent que les intérêts de la France en Afrique Francophone. C’est de bonne guerre ! Le président Français va d’ailleurs déclarer à Mr Akufo qu’« on peut parler du Franc CFA, sans tabou et sans totem ». Autrement dit, les chefs d’état de l’Afrique francophone, que la France considère comme du bétail malade, ne sont plus que des gens tabous ou de vieux totems qu’on doit éloigner de toute discussion sérieuse.

La France manque à chaque fois de saisir l´opportunité de corriger les injustices criardes qui règnent dans les pays Francophones. La levée de bouclier de la BAS a ouvert une vraie brèche où la France pouvait s’engouffrer pour solder certains contentieux historiques. Mais au lieu de cela, elle continue d’entretenir son vieux troupeaux pour s’accrocher à son système colonial. La France fait certainement fausse route car sa démarche montre qu’elle pense toujours qu’elle peut garder toute la richesse pour elle toute seule et réserver la misère aux Africains Francophones.

Douala Ngando

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.