Les préfets du nord à Amadou Gon: «Il faut réactiver le dialogue politique»

Les préfets du nord à Amadou Gon: «Il faut réactiver le dialogue politique»

Les préfets, les sous-préfets et secrétaires généraux de préfecture de tout le nord du pays perçoivent l’urgence de la reprise du dialogue entre le pouvoir et les autres acteurs politiques. Ils ont fait savoir le week-end dernier au Premier ministre Amadou Gon qu’il est plus que nécessaire de renouer le fil du dialogue avec les acteurs politiques.

Le corps préfectoral estime qu’en reprenant le dialogue avec les acteurs de la vie politique, les gouvernants pourront anticiper certaines questions capables de nuire au pays. «Il faut réactiver le cadre permanent de dialogue avec les acteurs politiques» a plaidé M-Daouda Ouattara, préfet de Korhogo au nom de ses pairs, selon Fraternité Matin.

La rencontre entre le chef du gouvernement et le corps préfectoral s’est déroulée à la salle Gon du complexe hôtelier Olympique de Korhogo en marge de la cérémonie d’hommage au chef de l’Etat.

Les préfets n’ont pas fait l’économie des questions qui leur semblent préoccupantes. Ils ont rappelé à leur interlocuteur que les questions liées au foncier rural demeurent entières. Ils ont exhorté le gouvernement à faire appliquer les textes sur ce chapitre. Ils n’ont pas oublié de signifier à Amadou Gon «l’ampleur de l’incivisme» dans le pays. Aussi, ont-ils appelé le gouvernement à la vigilance face au phénomène inquiétant des «microbes» et se sont préoccupés de la question des soldats démobilisés ou ex-combattants. La dégradation très avancée des routes au nord, le déficit de personnel qualifié et les pénibles conditions de travail ont été soumis au Premier ministre Amadou Gon Coulibaly. Qui, pour sa part, a fait la promesse de «verser au dossier toutes les propositions de solutions des différents départements ministériels».

Benjamin Koré

Source: Notre Voie

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE