Les révélations choquantes de Sharkur Lukas, un employé d’une morgue au Ghana: «Coucher avec les cadavres fait partie du métier, on doit le faire!»

Employé dans une morgue à Accra, un jeune homme s’est laissé aller à des confidences ahurissantes à la télévision. La police est à ses trousses.

La police d’Accra (sud) est à la recherche de Sharkur Lukas, employé à la morgue de l’hôpital Korle Bu Teaching. Le jeune homme a fait des déclarations ahurissantes à la télévision: selon l’«International Business Times», il a avoué qu’il couchait «très, très souvent» avec les cadavres dont il devait s’occuper.

Il a ensuite expliqué que, pendant sa formation, ses supérieurs lui avaient demandé de faire l’amour avec une personne morte, de manière à l’aider à être à l’aise en compagnie de cadavres. «Cela fait partie du métier, on doit le faire. Parce qu’une fois qu’on l’a fait, on n’a plus jamais peur», a assuré le jeune homme.

«Je vais bien, je vais bien, Monsieur»

Au cours de cette interview déroutante, l’employé a confié que les femmes vivantes le fuyaient, effrayées par son métier morbide. «Alors parfois, quand je suis à la morgue, je vais vers un corps de femme frais et je me soulage», a-t-il tout naturellement expliqué. Sharkur Lukas n’est pas marié et n’a jamais eu de relation sexuelle avec une femme en vie, a-t-il ajouté.

Incrédule, l’interlocuteur de Sharkur Lukas a fini par lui demander s’il souffrait de problèmes mentaux. «Je vais bien, je vais bien, Monsieur», lui-a-il rétorqué. Depuis ses déclarations fracassantes, le jeune homme a perdu son travail et disparu de la circulation. La police a ouvert une enquête.

Source: 20min.ch

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE