Les sex clips du Cheikh salafiste Ahmed Khalil Khairallah enflamment l’Egypte depuis 24 heures

Les sex clips du Cheikh salafiste Ahmed Khalil Khairallah enflamment l’Egypte depuis 24 heures

L’homme que l’on voit sur les photos des vidéos et Ahmed Khalil Khairallah, (photo ci dessous) ici interviewé dans le New Yorker en 2012, seraient deux personnes différentes. La ressemblance est troublante, et ceci explique pourquoi les médias égyptiens pointent leurs accusations vers Khairallah.

• Le parti Nour a publié un démenti, expliquant que les deux hommes n’ont rien à voir, et a déposé plainte contre les nombreux médias qui ont relayé l’information.

• L’homme des sex clips serait Mamdouh Hijazi (en arabe, ممدوح حجازي), et sa femme a déclaré aujourd’hui que son mari n’est pas un homme « désavantagé », et que les femmes présentes sur les vidéos étaient donc consentantes. Elle a ajouté que son frère, son père et son mari sont des gens connus, et qu’ils sont tous les trois militants salafistes.

De son coté, le parti Nour a démenti, aujourd’hui, que Mamdouh Hijazi était salafiste.

Une vraie salade en tous cas…

Ce ne sont pas les vidéos des sermons du cheikh que les Egyptiens s’arrachent depuis 24 heures,

mais celles de ses ébats avec les femmes mariées et les fillettes d’Agami, sa ville, en banlieue d’Alexandrie :

imgres27 Les sex clips du Cheikh salafiste Ahmed Khalil Khairallah enflamment l’Egypte depuis 24 heures

hqdefault 1 Les sex clips du Cheikh salafiste Ahmed Khalil Khairallah enflamment l’Egypte depuis 24 heures

Screen Shot 2014 11 12 at 09.43.42 AM 500x281 Les sex clips du Cheikh salafiste Ahmed Khalil Khairallah enflamment l’Egypte depuis 24 heures

Depuis hier matin 11 novembre 2014, en effet, l’Egypte est secouée par la publication du contenu du disque dur d’un cheikh salafiste : 12 sex clips filmées en secret, le montrant ayant des rapports sexuels explicites avec une dizaine de femmes mariées et des jeunes filles, certaines de moins de 15 ans.

L’histoire commence lorsque le pieux Cheikh a voulu faire dépanner son ordinateur…

00:00
02:02

Il l’a apporté à un informaticien qui a réussi à réparer le disque dur, et a trouvé un dossier contenant des clips vidéos filmant ses ébats sexuels.

Il convoqua le cheikh et lui demanda de l’argent contre son silence. Le Cheikh refusa.

Le dépanneur lui rendit son ordinateur, mais sans lui dire qu’il avait gardé une copie des vidéos.

Comme cela se passe dans une petite banlieue, il a ensuite contacté les maris des femmes, facilement reconnaissables, et leur a demandé l’équivalent de 20 euros pour récupérer « leur » clip. Certains acceptèrent, d’autres refusèrent …

Screen Shot 2014 11 12 at 09.15.47 AM 500x283 Les sex clips du Cheikh salafiste Ahmed Khalil Khairallah enflamment l’Egypte depuis 24 heures

Suite à cela, trois femmes ont été répudiées par leurs maris, tandis que les époux trompés cherchent maintenant à se venger du Cheikh, dont des images des vidéos ont été entre temps publiées sur les sites d’infos égyptiens avec des femmes seins nus, en cachant les yeux du Cheikh, mais dont on voit la barbe !

Screen Shot 2014 11 12 at 12.36.36 PM 500x430 Les sex clips du Cheikh salafiste Ahmed Khalil Khairallah enflamment l’Egypte depuis 24 heures

444023408fghh Les sex clips du Cheikh salafiste Ahmed Khalil Khairallah enflamment l’Egypte depuis 24 heures

La réaction du parti salafiste a été non pas d’ouvrir une enquête, mais ses caisses, et de proposer de l’argent aux époux et aux parents des jeunes filles mineures en échange de leur silence.

Les familles ont refusé, et le Cheikh est activement recherché, car il a été caché par ses frères salafistes qui tentent maintenant de faire fuir ses quatre femmes et ses enfants de la ville.

Selon le site elwatan, le brigadier géneral Abdul Latif Henawi, directeur de la recherche criminelle de Gharbia, a déclaré que ses services n’ont reçu aucun rapport de plainte, qu’il serait contraire à la loi d’ouvrir une enquête dans ces conditions, et qu’il ne bougera pas tant qu’une base légale ne lui en donne la justification.

C’est le troisième scandale sexuel qui met en cause les salafistes depuis la chute de Moubarak, et l’on constate que les médias occidentaux, si rapides à dénoncer les affaires du Vatican, sont restés très silencieux.

Hier soir, il se disait en Egypte que le moteur de recherche de Google était surchargé par les recherches sur les « clips sexuels du cheikh salafiste »

Faites le test en arabe, c’est impressionnant !

© Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.