Les soldats et le policier « enlevés » à Ouelli retenus par des militaires maliens

Les soldats et le policier « enlevés » à Ouelli retenus par des militaires maliens

Les deux soldats et le policier ivoiriens « enlevés » dimanche soir à Ouelli, dans le Nord de la Côte d’Ivoire, à 25 Km de la ville malienne de Fakola sont retenus par des militaires maliens qui les accusent d’avoir franchi la frontière, a rapporté lundi une source sécuritaire à ALERTE INFO.

Les militaires maliens qui accusent ces trois personnes d’être entrées dans leur zone, les retiennent, selon la source

Dimanche soir, deux soldats et un policier ivoiriens ont été « enlevés » à Ouelli, une bourgade située à environ 150 km d’Odienné (Nord-ouest ivoirien dans la sous-préfecture de Goulia) et proche de la ville malienne de Fakola.

Fakola située à 300 km au sud de Bamako et à une vingtaine de kilomètres de la frontière ivoirienne avait été la cible d’une attaque (le 28 juin 2015) revendiquée par le groupe djihadiste malien Ansar Dine.

Aucune victime n’avait été enregistrée lors de l’attaque, mais des bâtiments officiels avaient été saccagés les assaillants.

Par Anselme Blagnon

Source: Alerte info

About Tjefin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.