Les troupes ukrainiennes ont abandonné l’aéroport de Louhansk (Vidéo) | eburnienews | Diaspora ivoirienne | Actualité Politique | Diaspora africaine en France Les troupes ukrainiennes ont abandonné l'aéroport de Louhansk

Les troupes ukrainiennes ont abandonné l’aéroport de Louhansk (Vidéo)

Des combats ont éclaté dans la matinée pour défendre ce bastion des séparatistes prorusses.

L’armée ukrainienne perd encore du terrain. Au moment où Moscou exige qu’un «cessez-le-feu» soit discuté lundi avec Kiev, l’armée ukrainienne s’est retirée lundi de l’aéroport deLouhansk après avoir essuyé des tirs d’artillerie. «Les militaires ukrainiens ont reçu l’ordre (de partir) et se sont retirés de l’aéroport de Louhansk et du village de Gueorguiïvka» près de l’aéroport et à 18 km au sud de Louhansk, a déclaré un porte-parole militaire ukrainien. «Compte tenu de la précision des tirs, il s’agit d’artilleurs professionnels des forces armées russes», a-t-il affirmé. Plus tôt dans la matinée, l’armée avait fait état de combats entre les parachutistes ukrainiens et un bataillon de chars des forces armées russes. Il a ajouté que les forces gouvernementales avaient perdu sept hommes au cours des dernières 24 heures.

D’après le ministre de la défense ukrainien, Valéri Gueleteï, des troupes de Moscou sont également apparues à Donetsk «et dans d’autres villes». «Nous sommes en guerre avec la Russie et c’est la Russie qui décide de ce qui se passe dans le Donbass», bassin minier qui comprend les régions de Donetsk et de Louhansk, a-t-il assuré dimanche soir. Par ailleurs, les rebelles ont pris vendredi la ville de Novoazovsk, dans le sud-est de l’Ukraine, et menacent désormais la grande ville côtière de Marioupol. Ce port borde la mer d’Azov, où un patrouilleur de la marine ukrainienne a été coulé dimanche par un tir d’artillerie revendiqué par les rebelles.

Commentant le retrait des forces ukrainiennes, le président Petro Porochenko a accusé la Russie d’avoir lancé une «agression directe et ouverte» contre son pays qui change «radicalement» la donne dans la bataille entre Kiev et les séparatistes. Conséquence des revers subis face aux rebelles, le chef de l’État ukrainien a également annoncé une série de changements à la tête des forces armées. La Russie est accusée d’avoir déjà déployé ses troupes régulières dans l’Est de l’Ukraine, ce que Moscou dément. Le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, a même assuré qu’il n’y aurait «pas d’intervention militaire russe» en Ukraine et estimé qu’un «cessez-le-feu immédiat et sans conditions» devrait être discuté lundi à Minsk. «Tout ce que nous faisons ne vise qu’à faire avancer une approche politique» dans le règlement de la situation en Ukraine, a affirmé le ministre russe.

Le conflit dans l’est de l’Ukraine, qui a fait près de 2600 morts depuis la mi-avril, a franchi une nouvelle étape la semaine dernière après des informations concordantes sur la présence de troupes régulières russes en Ukraine, plus de 1000 selon l’Otan. «La situation s’est aggravée ces derniers jours, l’Ukraine faisant face à une agression directe et non dissimulée de l’État voisin», a déclaré lundi le président ukrainien, Petro Porochenko.

Source: Le Figaro.fr

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.