Les universitaires se sentent humiliés avec la condamnation du professeur Aké Ngbo Gilbert (Par PRAO Yao Séraphin)

Les universitaires se sentent humiliés avec la condamnation du professeur Aké Ngbo Gilbert (Par PRAO Yao Séraphin)

« Le plus grand fruit de la persécution, c’est l’humiliation » (Jean Racine) 

L’histoire des historiens est toujours, selon le mot de Raymond Aron, « une réinterprétation des interprétations précédentes » sans doute parce que l’on écrit constamment l’histoire. Sous nos yeux se déroulent des évènements dont nous devons retracer les trajectoires pour éviter la falsification de l’Histoire demain. C’est pourquoi, nous voulons marquer un arrêt sur un cas : la condamnation du brillantissime professeur Aké N’Gbo Gilbert. Apres l’avoir torturé dans les prisons ivoiriennes, le professeur Aké N’Gbo vient encore d’être humilié par le régime Ouattara. 20 ans d’emprisonnement et 1 million F CFA d’amende chacun contre Gbagbo, Aké N’Gbo, Désiré Dallo et Koné Katinan ainsi qu’un mandat d’arrêt international contre ce dernier, a requis le procureur de la République dans ce qu’on pourrait appeler « l’affaire du braquage de la BCEAO ». Contre sept autres personnes, des huissiers, le procureur a souhaité qu’ils soient condamnés à 5 ans de privation de liberté plus 500 000 F d’amende chacun. Cette condamnation aura de grandes répercussions sur le calendrier universitaire car les universitaires ne supportent plus les attitudes cavalières du régime. Non seulement, le régime actuel accorde un traitement honteux aux universitaires mais également il ne manque aucune occasion pour les humilier. En effet, il est des dates, des lieux et des noms qui sont comme marqués par le destin pour porter des évènements dont dépend la vie des nations et des peuples. Et le professeur Aké N’gbo fait partie des illustres personnalités de la Côte d’Ivoire.

Le professeur Aké N’gbo a apporté énormément aux universités ivoiriennes. Tout le monde le sait, il n’a jamais dissimulé son savoir car il est le père de plusieurs maîtres de conférences agrégés. L’attitude du régime à son égard est une preuve que l’éducation est le cadet des soucis du régime actuel. Et pourtant, l’’éducation est la clé qui permet à un pays de libérer son potentiel de croissance économique. L’éducation amène le développement durable. Investir dans l’éducation est la meilleure façon d’investir pour sortir l’Afrique du sous-développement. Fondamentalement l’éducation consiste à créer des sociétés saines. Cela doit promouvoir une bonne citoyenneté et encourager le respect des droits humains. Que lui reproche-t-on ? Rien ! Le professeur Aké N’Gbo est aujourd’hui humilié par le régime parce qu’il a simplement servi la république. Ce grand professeur a accepté de servir la république parce qu’il a compris une chose. En effet, l’homme appartient à une espèce qui n’atteint la plénitude que par ses engagements ; il ne peut se trouver lui-même sans découvrir un principe qui le dépasse. L’émancipation du moi exige l’engagement vers autre chose. Cet engagement, pour nous, est la liberté, la paix, le développement. Le professeur Aké n’Gbo Gilbert a simplement répondu à l’appel de la république, c’est pourquoi les universitaires ne comprennent point l’acharnement du régime contre lui. Ce qui est certain, cette condamnation du GRAND MAITRE aura des conséquences lourdes et insoupçonnées.

PRAO Yao Séraphin

About Tjefin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.