LES VICTIMES DE DUEKOUE ECRIVENT A Charles BLE GOUDE. | eburnienews | Diaspora ivoirienne | Actualité Politique | Diaspora africaine en France LES VICTIMES DE DUEKOUE ECRIVENT A Charles BLE GOUDE.
LES VICTIMES DE DUEKOUE ECRIVENT A Charles BLE GOUDE.

LES VICTIMES DE DUEKOUE ECRIVENT A Charles BLE GOUDE.

Très cher frère BLE Goudé,

Le lundi 29 Septembre 2014, les rois et leurs valets de l’impérialisme hideux qui nous martyrise vont tenir une audience de confirmation ou non des charges contre ton innocente personne, contre notre volonté commune d’affranchissement des chaînes de la servitude qu’ils imposent à notre continent africain depuis cinq longs siècles.

A cette occasion, les victimes de Duékoué, fidèles à la dynamique et à l’esprit de la lutte anti-impérialiste que Laurent GBAGBO  et toi avez su inculquer à l’ensemble des patriotes ivoiriens, les victimes de Duékoué, la cité aux milliers de crimes encore et toujours impunis, voudraient te dire ici leur indéfectible solidarité à ta personne et à ton inlassable combat pour la liberté et pour la justice.

A toi, Général et ministre des rues ivoiriennes, à toi, génie du Kpô, de notre prison à ciel ouvert sous OUATTARA et son gouvernement liberticide, nous, victimes de Duékoué, nous disons que nous savons que tu as déjà remporté ce combat à toi imposé par toutes ces forces obscures de l’impérialisme aujourd’hui mis à nu, de par ses propres grossièreté et arrogance. Oui, grand chef des jeunes patriotes et jeune leader inspiré et éclairé du panafricanisme, tu as déjà remporté ce combat contre les confréries de l’asservissement des Africains que nous sommes car ne dit-on pas que la meilleure façon de mener un combat, c’est de tout faire pour l’éviter ? Mille fois, Laurent GBAGBO et toi, vous avez été provoqués par les mêmes, mille fois,  vous avez évité de tomber dans leurs pièges pour idiots ! Mille fois, vous avez prêché et vous avez fait œuvre utile  pour la paix, pour la liberté et pour la justice, mille fois, nos bourreaux ont opté pour le mensonge, pour la violence et pour des crimes sans nom ! Qui ne se souvient qu’en Septembre 2002, tu en étais à tes études en Angleterre et Laurent GBAGBO au travail en Italie quand ces fauves de l’anarchie et de notre enlisement collectif ont attaqué notre chère et belle patrie ? Qui ne se souvient de cette fillette de Bloléquin  que par humanisme, tu avais sauvée  d’une mort lente il y a quelques années, suite aux viols multiples qu’elle avait eu à subir de ces rebelles sans cœur ? Quid aussi de ta mémorable caravane pour la paix suite aux Accords de Ouagadougou en 2007, ainsi que de ton projet de société pour tous les jeunes, victimes du chômage et  de la pauvreté en notre pays, sans distinction d’ethnie et de religion, bien avant même que tu ne sois devenu le ministre de cette même jeunesse que dix ans d’une foireuse rébellion avait inutilement retardée et prise en otage ?

Cher combattant de la liberté, défenseur infatigable de la vérité et de la justice, c’est forts des vérités qui précèdent que nous, victimes de Duékoué et fiers patriotes ivoiriens, nous osons affirmer que Laurent GBAGBO et toi, vous vous en sortirez bientôt car il y a longtemps qu’en vous-mêmes, vous avez brisé les chaînes de la peur, de l’embrigadement et de la soumission à tous ces pirates du genre humain ! Oui, BLE Goudé, notre foi inébranlable en la victoire finale nous pousse même à te dire que tels des forcenés, tous ces hommes et femmes de loi de la Cour Pénale Internationale  qui prennent fait et cause pour des hors-la-loi contre ta personne et ta bonne foi, qui s’acharnent contre ta bonne volonté, vont bien se mélanger leurs pédales judiciaires pour se discréditer davantage aux yeux du monde entier . C’est cela même qui est la vérité car ces procureurs et juges de la C.P.I. savent très bien qui sont Fofié KOUAKOU, Chérif OUSMANE, Zakaria KONE ou encore Guillaume SORO et bien d’autres,  tout ce qu’ils ont fait par ici, pour ne s’en prendre qu’à ton innocente personne. Ne sont-ce pas ces mêmes juges et procureurs qui, pour avoir voulu protéger ou défendre les crimes odieux de la rébellion ivoirienne, ont brandi contre GBAGBO en Février 2013 une vidéo d’un massacre qui a eu lieu au Kenya ? Qui vivra, verra…

Très cher BLE Goudé, tu as notre total et indéfectible soutien et nos incessantes prières renforceront sûrement la densité et ta maîtrise de la dialectique que tu imposeras forcément aux aveugles, sourds et muets volontaires de la Cour Pénale Internationale. Il ne pourra en être autrement, vu et su que tu es dans la vérité. Surtout que même dans la douleur de l’épreuve tu ne perds point de ta verve, de ton sens du discernement et de ton endurante sérénité et que de ce fait tu ne diras toujours, tout comme Laurent GBAGBO, que ce qui a été vécu et enduré comme souffrances par tes compatriotes et toi, par la méchante  volonté de la France. Voici pourquoi nous, victimes de Duékoué et patriotes ivoiriens, nous croyons fermement que comme David, tu vas terrasser ce Goliath de notre avilissement commun. Frère BLE Goudé, souffres seulement que nous te rappelions que depuis ton exil ghanéen, tu as dit, il y a deux ans, que si nos bourreaux se réjouissent d’avoir la montre pour eux, nous, leurs victimes, nous avons le temps pour compagnon et pour témoin.

Très cher frère BLE Goudé, vas-y  et  par des paroles divinement inspirées, casses-nous cette foutue  baraque de la honte et de la confusion absolue qu’est la Cour Pénale Internationale ! Vas-y car tu en as les capacités,  avec en bonus l’onction de tout un peuple qui porte en son cœur l’amour de son prochain et la crainte de Dieu ! Vas-y car plus que jamais, la victoire est toute proche !

Tout en restant dans la ferme certitude que nous vous reverrons bientôt, notre très cher président GBAGBO et toi, les victimes de Duékoué, en roseaux qui ont plié par moments sans jamais rompre, te disent en chœur : ‘’ guié dégui ! ‘’, reviens-nous ! Duékoué vous attend.

Pour le collectif des victimes de Duékoué : Emmanuel Caleb, le Vendredi 26 Septembre 2014.

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.