Les victimes de Duékoué présentent leurs meilleurs vœux au Président Gbagbo

Les victimes de Duékoué présentent leurs meilleurs vœux au Président Gbagbo

LES VICTIMES DE DUEKOUE SOUHAITENT UNE BONNE ANNEE 2016 AU PRESIDENT GBAGBO

Bien cher Président GBAGBO qui nous rend fiers d’être des Ivoiriens,

Quatre ans et neuf mois, cela va bientôt faire cinq ans que des forces obscures, telles des hiboux blottis dans les ténèbres, vous maintiennent en détention, dans une illégalité des plus honteuses. Or voici que les auteurs locaux de notre tragédie collective continuent de sévir et de se pavaner librement pendant que les lâches et les méchants tapis en Occident qui vous ont kidnappé le 11 Avril 2011 en sont encore à chercher des preuves plus qu’introuvables !

Président GBAGBO, espoir de tout un peuple et du continent nommé Afrique, nous vous saluons avec déférence, avec la dose d’amour paternel que vous avez de tout temps distillé en notre sein. Dans le bonheur ou dans l’épreuve, nous serons toujours avec vous, de la même façon que vous aussi, vous n’avez jamais cessé d’être au milieu de votre peuple, en tout temps, en tout lieu et en toute circonstance. Les sirènes du mal et les loups de la mort ont hurlé, ont fulminé contre vous, contre nous, ils ont frappé, à coups de fusils, de couteaux et de bombes meurtrières mais nous voici toujours vivants, plus que jamais debout, dans l’honneur et dans la dignité, revendiquant notre liberté qu’ils nient être nôtre !

En moins de cinq ans, leur montage, leur affreux et détestable cinéma se sont effondrés, à leur plus grande désillusion, hallucinés qu’ils étaient et qu’ils sont toujours par leur esprit viscéral du complot. Un vaste complot international qu’ils n’ont pas le moindre courage de défendre dans l’arène de leur justice inique. Une justice inique qui, pour son plus grand malheur, s’est inutilement acharnée contre vous et nous. Vos agresseurs, ceux-là qui ont massacré votre peuple sont aujourd’hui aux abois, leurs maîtres ou parrains avec eux. Madame Fatou BENSOUDA, lancée contre vous par procuration négrière, en est certainement à s’arracher les cheveux, du fait que les vrais coupables des crimes de la guerre qu’ils ont diligentée contre vous et la Côte d’Ivoire, sans pression aucune ces temps-ci, eux aussi, en sont à livrer le poids de leur responsabilité personnelle des nombreux massacres qu’ils ont perpétrés en notre pays, à travers des entretiens téléphoniques.

Du coup, les patriotes ivoiriens s’en trouvent requinqués et se demandent comment la Cour Pénale Internationale va s’y prendre pour sauver sa propre face d’autant que vous n’avez de cesse de répéter depuis des mois que ces experts en escroquerie judiciaire gèrent leur honte, à défaut de vous libérer ! Le 28 Janvier 2015 approche à grands pas mais déjà, les toges de ceux qui vous ont embastillé ou pris en otage brûlent leurs peaux et leurs corps parce que votre détermination est vérité et votre volonté de justice comme le soleil de midi ! Gloire à Dieu qui a instruit KONE Malachie de nous en informer depuis une décennie bientôt ! Amen.

Président GBAGBO, si les auteurs, les vrais auteurs de nos nombreuses et multiples souffrances sont encore en liberté et avouent eux-mêmes par téléphone leur odieuse propension à tuer, nous nous demandons par quel tourniquet la C.P.I va se charger d’arrêter des coupables avérés en relaxant le simple co-auteur indirect et supposé que vous êtes, sans que C.P.I se discrédite à jamais à nos yeux. Ce n’est pas tout : que deviennent ou alors où sont passés tous ces hiboux et loups voraces de la communauté internationale qui vous traitaient de tous les noms, vous accusaient de tous les péchés d’Israël, à commencer par monsieur CHIRAC, ses mercenaires ALLIOT-MARIE et de VILLEPIN ou Nicolas SARKOZY, le tueur froid ?

Cette question n’est point fortuite, dans la mesure où la C.P.I. qui s’est elle-même humiliée gratuitement au fil des ans, se trouve dans l’obligation de vous libérer avant sa disparition prochaine qui est plus qu’inéluctable, son activisme négrier étant désormais dévoilé aux yeux du monde entier, surtout aux yeux de tous ces peuples bernés ou floués d’Occident. Pauvre accident qui va se précipiter à vous décerner un de ces quatre matins, à défaut du Nobel, un grand prix international de la Paix, ainsi qu’aime à le répéter le frère patriote ATTE !

Très cher Président GBAGBO, en ce 1er Janvier 2016, les victimes de Duékoué, ulcérés mais toujours sereins face aux agissements nocifs d’une civilisation occidentale décadente et aux abois vous disent avec foi et joie au cœur : bonne année, santé de fer, beaucoup de force et créativité pour le peuple de la Côte d’Ivoire Nouvelle qui attend votre retour (votre fils BLE Goudé et vous) au pays, sans doute aucun. Sacré Woody, même séparés et très éloignés par la haine sauvage et inutile de nos assaillants, on est ensemble !

Pour le collectif des victimes de Duékoué (Carrefour & Nahibly) : Emmanuel Caleb, le 1er /01/2015.

VICTIMES DE DUEKOUE 1 745x1024 Les victimes de Duékoué présentent leurs meilleurs vœux au Président Gbagbo

VICTIMES DE DUEKOUE 2 744x1024 Les victimes de Duékoué présentent leurs meilleurs vœux au Président Gbagbo

About Tjefin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.