L’Etat ivoirien doit 2,4 milliards FCFA au FPI, révèle Pr Dano Djédjé

L’Etat ivoirien doit 2,4 milliards FCFA au FPI, révèle Pr Dano Djédjé

L’Etat ivoirien doit 2,4 milliards de FCFA au Front populaire ivoirien (FPI) au titre des financements des partis politiques, a révélé, vendredi, à Abidjan Pr Dano Djédjé président du 4è congrès de ce parti fondé par Laurent Gbagbo.

Selon M. Dano qui s’exprimait au cours d’une conférence de presse en prélude au 4è congrès ordinaire du FPI, ce montant prend en compte des arriérés de 2011 à ce jour. Le gouvernement ivoirien a adopté, en septembre 2013, un projet de loi sur le financement des partis politique.

Ce texte consacre un millième des recettes fiscales ivoiriennes, soit environ deux milliards de FCFA, au financement des partis politiques pour appuyer leur fonctionnement.

La répartition de ces fonds “va tenir représentation nationale” des formations politiques, avait précisé le gouvernement après l’adoption de ce projet de loi.

Le financement des partis politiques faisait partie des principaux points de discussion entre le pouvoir et plusieurs partis de l’opposition au sein du Cadre permanent de dialogue (CPD).

Des sources persistantes dans la capitale économique ivoirienne, indiquent que le budget du 4è Congrès du FPI prévu du 11 au 14 décembre prochain, n’est pas encore bouclé. Sur un montant de 72 millions de FCFA, seulement 19 millions ont été mobilisés à une semaine de ces assises qui déchainent la passion depuis quelques semaines.

Source: APA

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.