Lettre ouverte aux Nordistes: Nordistes, le pays nous appelle

Lettre ouverte aux Nordistes: Nordistes, le pays nous appelle

Les anciens, dans leur immense sagesse disent quil n y a pas de honte à dire qu’on s’est trompé de chemin et de demander à ceux qui savent .

Ivoiriens du Nord, l’heure est venue pour nous, de reconnaitre aujourd’hui notre erreur d’avoir suivi aveuglément Alassane Ouatara.

Le recensement de la population est dirigé contre toutes les populations de ce petit carré appelé C.I et particulièrement contre nous. Il n’a d’autre but que de nous remplacer par de pseudo-ivoiriens. 

Souvenons-nous : une fois la rébellion crée, équipée, financée par la France pour mettre son serf de Ouattara au pouvoir, le premier réflexe des mercenaires venant de sous-région a été de libérer les prisonniers, -les burkinabés constituaient à ce moment-là 60 % des gangsters qui y étaient enfermés, suivis de Maliens et de Guinéens qui eux ,- les Guinéens – s’y trouvaient pour des délits moins graves, tels qu’escroquerie, arnaque ou dealer de drogue auxquels ils ont remis les armes pour étoffer leurs effectifs ; ensuite l’objectif a été de brûler les archives de l’état civil dans le nord, et jusqu’à présent ces archives n’ont pas pu être reconstituées entièrement. Ce recensement est donc fait pour nous remplacer par des pseudo-ressortissants du nord, surtout que les ressortissants de ces pays ci-dessus cités partagent avec nous les mêmes patronymes, prénoms, culture et en majorité la même religion, l’Islam.

Il est temps que nous nous réveillions pour dire non parce que nous n’avons plus à perdre que les autres. 

N’oublions pas qu’il y a des Dramane TRAORE, Mamadou KONE, Amara TOURE, Youssouf BAKAYOKO, Adama SOUMAHORO, Ali KEITA etc…dans ces pays et faute d’archives, ils pourraient se faire passer pour nous, surtout qu’a partir du 1er Avril, la nouvelle loi sur la nationalité votée par l’assemblée nationale permet à n’importe quel quidam de devenir IVOIRIEN par simple déclaration. Ce qui veut dire que MAMADOU TRAORE venu du Mali, de Guinée ou du Burkina Faso pourra aller dans un centre administratif, se faire établir des actes administratifs pour passer les concours de la fonction publique pour y exercer une fonction que l’ivoirien Mamadou Traoré, et pourquoi pas hériter de sa famille dans le cas où ce sera possible.

Ne faisons pas de complexes : le dire ce n’est être ni xénophobe ni excursionniste. 

Dans tous les pays du monde, la fonction publique est faite pour les nationaux .Il pourra aussi aller dans n’importe quel village du nord de la Cote d’Ivoire et prendre possession de la terre  (puisque la loi sur le foncier rural de 1998, (votée a l’unanimité par les députés y compris ceux du RDR et qui est considérée comme la meilleure loi sur le foncier rural au monde par les institutions internationales fait des Ivoiriens les propriétaires exclusifs de la terre ) et pourquoi ne pas revendiquer aussi la chefferie? 

Les affrontements sanglants autour de la terre dans le nord depuis trois ans (TOUBA, ODIENNE, MANKONO etc…) entre nos parents et les non-nationaux prouvent que notre région n’est pas à l’abri de la tragédie que vivent les populations de l’ouest de la C.I. Le berger nomade peul qui en temps normal détruit les champs des paysans pourra le faire en toute impunité puisque est ivoirien par simple déclaration, ce qui lui donne les même droits que les autres. 

Nous sommes de véritables « cuinés », ces éternels naïfs qui ne savent pas lire les actes posés par Ouattara. 

Alors qu’il déclare urbi et orbi qu’il fait du rattrapage ethnique parce que les cadres du nord auraient été exclus des postes de responsabilité par GBAGBO, son premier geste a été de nommer un ressortissant burkinanabé, ancien député de ce pays, en la personne de Marcel Hilaire LAMIZANA Directeur général du port de SAN-PEDRO. N’y avait-il pas un cadre compétent, ressortissant du nord de la Côte d’Ivoire capablesd’occuper ce poste? Cet homme vient de quelle région et de quel village ou tribu du nord? N’est ce pas une façon plus éloquente de Ouatara de nous dire que son objectif n’est pas le bonheur du nord et de ses habitants mais de permettre aux étrangers de faire main basse sur notre pays?  Rendez-vous dans ce port et vous serez édifiés: presque tous les travailleurs ivoiriens ont été remplacés par des burkinabés, parce qu’on les a accusés  d’être pour la plupart des miliciens qui auraient tué des dioulas ou d’avoir continué de travailler alors que ouattara avait donné l’ordre de ne pas le faire quand il était au Golfhotel. D’ailleurs, dans les marchés et partout dans le pays, ces  ressortissant du Faso déclarent que ce sont eux -burkinabés- qui sont au pouvoir et peuvent faire ce qu’ils veulent.

La Côte d’Ivoire ne doit pas disparaitre par notre fait. 

Cessons d’être les instruments de promotion des autres qui se servent de nous. Les cadres ivoiriens du Nord qui nous manipulent ne sont que des égoïstes qui ne pensent qu’à eux seuls. Combien sont-ils qui vont régulièrement dans leur région et qui rencontrent les populations pour connaitre leurs préoccupations? Même les élus, les maires surtout, sont davantage présents à Abidjan pour s’occuper de leurs affaires, plutôt que des problèmes de leurs mandants. Par notre lâcheté, avec notre complicité, nous avons aidé ces cadres à détruire notre pays, à nous mettre en conflit avec les autres populations. Le tissu social est déchiré, les alliances inter-ethniques ou familiales sont presque rompues, la coexistence pacifique et la fraternité qui régnait entre les habitants de ce pays-les dioulabougous en sont la preuve- n’existent presque plus; et tout cela pour la gloire d’un homme, Ouattara et pour l’enrichissement de cadres véreux qui sauteront dans le premier avion avec leurs familles pour aller jouir du fruit de leurs forfaiture en Europe où aux Usa. 

Tous les chefs d’État qui ont précédé Ouattara à la tête de cette nation allaient se ressourcer dans leur village, alors pourquoi ne va-t-il jamais se reposer «chez lui» à Kong ou à Gbéleban, pourquoi se rend-il toujours en France ? Sa convalescence n’est-elle pas une belle opportunité d’aller se reposer au «village», loin de la pollution et des bruits de la grand’ville? A moins que dans son esprit le nord c’est la France puisqu’elle est géographiquement située au nord de la C.I? 

Ne croyons pas que les Vénance Konan, Bédié, Joël Nguessan, Koffi Koffi Paul, Banny ainsi que tous les baoulés du PDCI nous aiment. Non, ils jouent leur partition en nous encourageant dans nos bêtises. J’ai compris cela le jour, où au cours d’une discussion, un vieux baoulé, -militant indécrottable et tribaliste du PDCI, traitant ceux d’entre eux qui militent au FPI de renégats,- nous a expliqué que ce sont eux le peuple élu pour diriger la Cote d’Ivoire; s’ils soutiennent pour le moment Ouatara, c’est pour pouvoir reprendre leur «chose», le pouvoir qui n’aurait pas dû leur échapperC’est pour cela qu’ils ont soutenu la rébellion, afin de chasser GBAGBO le bété; c’est pour cela qu’ils encouragent les dozos et les Frci à commettre des exactions sur les autres populations. Et quand on lui a fait remarquer qu’il y avait d’autres ethnies dans les effectifs de ces tueurs, il nous a répondu que les autres dans l’esprit des gens sont dioulas et ainsi ils pourront se débarrasser de Ouatara et de dioulas; alors les autres ethnies verront qu’il n’y a qu’eux-seuls qui sont aptes à gouverner. Vous comprenez pourquoi à Duékoué Banny a absout les dozos des exactions qu’ils avaient commises.

Réveillons-nous mes frères. Je demande aux «adorateurs», ivoiriens du Nord de réfléchir un temps soit peu au lieu de passer leur temps à insulter ceux qui ne pensent pas comme eux. Que ceux qui sont autour de Ouattara lui disent la vérité : le Nord est aujourd’hui bien plus misérable qu’avant son arrivée au pouvoir, et ce n’est pas un recensement de la population dont le but réel est de faire de milliers d’étrangers des ivoiriens qui résoudra les problèmes du nord, à savoir la pauvreté grandissante, le manque d’infrastructures scolaires et sanitaires et les équipements y afférents, la mévente des produits agricoles de rente, le mauvais état des routes etc…

Ne nous faisons pas recenser. 

Je sais que dans les mosquées les imams vous diront de vous faire recenser et vous menaceront des feux de l’enfer en cas de boycott. Ne les croyez pas et n’ayez pas peur car ceux là ne sont plus affairistes que religieux. Remarquez qu’à Abidjan, Yamoussoukro, Bouaké et dans toutes les grandes villes, ce sont eux qui roulent carrosse et vivent comme des nababs grâce à Ouattara, tandis que la plupart des croyants vivent dans la pauvreté. D’ailleurs la majorité d’entre eux sont d’origine étrangère, ils s’étaient enfuis lors de la crise post électorale pour se réfugier chez eux, nous laissant avec ceux qui sont ivoiriens. Pour ne pas perdre leurs privilèges, ces courtisans ne peuvent tenir que les discours que Ouattara veut entendre. Arrêtons de servir de marchepied aux égoïstes et refusons cette forfaiture que constitue le recensement de la population; qu’on ne puisse pas dire de nous comme l’a si bien dit KONATE NAVIGUE ,lors de la campagne électorale à Yopougon Niangon : si nous ne faisons pas attention,il sera écrit «il était une fois un peuple appelé ivoirien qui a disparu par sa propre faute»; je rajouterai même “par la faute de ceux qu’on appelait les nordistes“.

Fiers ivoiriens du nord,ne soyons pas l’instrument de la disparition de notre paysdisons Non à ce recensement qui nous fera plus de mal que de bien; ne suivons pas aveuglement ces faire-valoir de dirigeants qui se sont fait recenser.
Salutations fraternelles.

Dramane Traore

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.