L’huile de coco aide-t-elle à perdre du ventre ?

L’huile de coco aide-t-elle à perdre du ventre ?

L’huile de la noix de coco est considérée par de nombreux nutritionnistes et scientifiques comme étant l’une des graisses les plus saines au monde. Certains lui prêtent en plus de propriétés antibactériennes et de protection de l’émail dentaire, des propriétés minceur.

Ces incroyables propriétés de l’huile de coco seraient dues à sa très forte teneur en un gras particulier que sont les triglycérides à chaîne moyenne (TCM). D’ordinaire, ce sont les triglycérides à chaîne longue qui dominent les aliments lipidiques. L’huile de coco fabriquée par quelques sociétés industrielles de la place à Abidjan, mais surtout de façon artisanale contiendrait jusqu’à 60 % de TCM contre seulement 9 % de TCM pour le lait de vache et le beurre.

Il convient toutefois de faire la distinction entre le poids (amaigrissement) et la ligne (amincissement) afin de mieux appréhender les effets de l’huile de coco sur le corps. Un aliment gras qui contient près de 9 cal par gramme peut-il en plus de faire maigrir être la solution rêvée pour ceux qui recherchent comment perdre du ventre ?

Que disent les études

Dans deux études distinctes, les scientifiques ont tenté d’établir l’effectivité des propriétés minceur et de tueuse de graisses abdominales que l’on prête à l’huile de coco.

Dans la première étude menée pendant 28 jours, les sujets sont exclusivement des femmes. Une moitié des sujets a reçu une administration quotidienne de 30 grammes soit 2 cuillères à soupe d’huile de noix de coco. La seconde moitié a, quant à elle, reçu plutôt quotidiennement la même quantité, mais cette fois d’huile de soja.

Trois observations majeures ont été faites à l’analyse des résultats de cette première étude :

  • Les deux groupes ont perdu sur la durée de l’expérience 1 kg ;
  • Seul le premier groupe a vu le tour de taille de ses sujets diminuer, donc une fonte de la graisse abdominale. Le second contingent nourri à l’huile de soja a connu à contrario un accroissement du tour de taille des sujets ;
  • Les niveaux de « bon cholestérol » ou « cholestérol HDL » ont augmenté dans le cas des sujets du premier groupe nourri à l’huile de coco. Parallèlement à ces observations, les sujets du second groupe nourris à l’huile de soja ont vu leur taux de « bon cholestérol » ou « cholestérol HDL » se réduire au profit du mauvais cholestérol dit LDL.

Les résultats montrent clairement que l’huile de coco apporte trois bénéfices à ceux qui l’adoptent, la perte de poids, la perte du ventre et un cholestérol qui ne pose pas de problème aux artères.

Dans la seconde étude que nous évoquions tantôt, les sujets étaient des femmes et des hommes obèses dans un rapport de 70 % contre 30 %. Cette fois-ci, les sujets ont été nourris à l’huile de coco extra-vierge. À la fin de la période d’expérimentation de quatre semaines, seuls les sujets mâles avaient perdu de leur tour de taille de l’ordre de 3 cm en moyenne.

Attention à ne pas s’emballer

Globalement, les études attestent de ce que l’huile de coco permet de perdre légèrement du poids, mais surtout de le maintenir. C’est du fait de sa forte teneur en acides aminés gras que l’huile de coco induit une perte quasi instantanée des graisses abdominales. Cette huile ne devrait cependant pas être considérée comme une solution anti-obésité.

S’agissant des niveaux de « bon cholestérol » qu’elle ferait accroître, il est important de faire cas d’autres études qui mettent en garde tout de même sur des niveaux trop élevés de « bon cholestérol » (HDL). À des niveaux très élevés, il donne tout autant la mort sans peut-être les mêmes symptômes que le mauvais cholestérol.

Tous les régimes de même que les études ici présentées et qui intègrent l’huile de coco, insistent sur la nécessité de faire des activités physiques et de ne pas abuser de l’huile de coco. La simple consommation de cette huile ne saurait être une solution pour perdre du ventre.

Aussi, afin de vous faire une meilleure idée des bonnes attitudes à développer pour perdre efficacement du poids ou du ventre, vous pourriez consulter un nutritionniste ou à default suivre les régulières publications du nutritionniste Sagesse Santé.

Eburnienews.net (avec la collaboration de Sagesse Santé)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.