Libération de la Côte d’Ivoire : Vaillant Héros, l’Eternel des Armées te parle ! (La Révolution Permanente N°00500/06/14)

Libération de la Côte d’Ivoire : Vaillant Héros, l’Eternel des Armées te parle ! (La Révolution Permanente N°00500/06/14)

Ce texte est extrait du Livre des Juges, Chapitre 6 à partir du verset 12. Il s’adresse à ceux des nôtres qui ont désormais honte d’associer le Nom de Dieu à notre combat, croyant comme ces incrédules qui se moquent de notre foi au Dieu Vivant, que les Prophéties sur la Libération de la Côte d’Ivoire ne sont que des fausses prophéties quand bien même de l’Afrique aux Amériques, plusieurs hommes de Dieu les ont confirmées et cela, tout simplement parce qu’ils n’ont pas encore vu de leurs yeux la tragédie qui s’annonce.

J’ai lu avec vous, certains des nôtres exprimer publiquement leur indignité spirituelle en affirmant en commentaire à certaines de nos Chroniques, qu’ils ne comprennent pas pourquoi nous croyons que Dieu sera favorable à notre combat tout en sachant que même le colon et ses suppôts que nous combattons eux aussi prient Dieu. Et ils me semblent qu’ils se croient, pour certains, si raisonnables qu’ils estiment que nous devrions voir des psychiatres.

La foi est une question de responsabilité individuelle. Elle est surtout l’expression d’une forme d’intelligence éclairée, une perle rare qui ne se verra jamais au cou d’un cochon.

Nous y travaillons. Vous devez lire la révélation biblique qui suit. Elle explique les prophéties déjà reçues à travers un cas d’école.  Et nous vous disons, notre Goliath est trop gros pour que le petit David que nous sommes, le manque au premier assaut. Comprenne qui pourra.

« 6:12

L’ange de l’Éternel lui apparut, et lui dit : L’Éternel est avec toi, vaillant héros !

6:13

Gédéon lui dit : Ah ! mon seigneur, si l’Éternel est avec nous, pourquoi toutes ces choses nous sont-elles arrivées ? Et où sont tous ces prodiges que nos pères nous racontent, quand ils disent : L’Éternel ne nous a-t-il pas fait monter hors d’Égypte ? Maintenant l’Éternel nous abandonne, et il nous livre entre les mains de Madian !

6:14

L’Éternel se tourna vers lui, et dit : Va avec cette force que tu as, et délivre Israël de la main de Madian ; n’est-ce pas moi qui t’envoie ?

6:15

Gédéon lui dit : Ah ! mon seigneur, avec quoi délivrerai-je Israël ? Voici, ma famille est la plus pauvre en Manassé, et je suis le plus petit dans la maison de mon père.

6:16

L’Éternel lui dit : Mais je serai avec toi, et tu battras Madian comme un seul homme.

6:17

Gédéon lui dit : Si j’ai trouvé grâce à tes yeux, donne-moi un signe pour montrer que c’est toi qui me parles.

6:36

Gédéon dit à Dieu : Si tu veux délivrer Israël par ma main, comme tu l’as dit,

6:37

voici, je vais mettre une toison de laine dans l’aire ; si la toison seule se couvre de rosée et que tout le terrain reste sec, je connaîtrai que tu délivreras Israël par ma main, comme tu l’as dit.

6:38

Et il arriva ainsi. Le jour suivant, il se leva de bon matin, pressa la toison, et en fit sortir la rosée, qui donna de l’eau plein une coupe.

6:39

Gédéon dit à Dieu : Que ta colère ne s’enflamme point contre moi, et je ne parlerai plus que cette fois : Je voudrais seulement faire encore une épreuve avec la toison : que la toison seule reste sèche, et que tout le terrain se couvre de rosée.

6:40

Et Dieu fit ainsi cette nuit-là. La toison seule resta sèche, et tout le terrain se couvrit de rosée.

Gédéon et tout le peuple qui était avec lui, se levèrent de bon matin, et campèrent près de la source de Harod. Le camp de Madian était au nord de Gédéon, vers la colline de Moré, dans la vallée.

7:2

L’Éternel dit à Gédéon : Le peuple que tu as avec toi est trop nombreux pour que je livre Madian entre ses mains ; il pourrait en tirer gloire contre moi, et dire : C’est ma main qui m’a délivré.

7:3

Publie donc ceci aux oreilles du peuple : Que celui qui est craintif et qui a peur s’en retourne et s’éloigne de la montagne de Galaad. Vingt-deux mille hommes parmi le peuple s’en retournèrent, et il en resta dix mille.

7:4

L’Éternel dit à Gédéon : Le peuple est encore trop nombreux. Fais-les descendre vers l’eau, et là je t’en ferai le triage ; celui dont je te dirai : Que celui-ci aille avec toi, ira avec toi ; et celui dont je te dirai : Que celui-ci n’aille pas avec toi, n’ira pas avec toi.

7:5

Gédéon fit descendre le peuple vers l’eau, et l’Éternel dit à Gédéon : Tous ceux qui laperont l’eau avec la langue comme lape le chien, tu les sépareras de tous ceux qui se mettront à genoux pour boire.

7:6

Ceux qui lapèrent l’eau en la portant à la bouche avec leur main furent au nombre de trois cents hommes, et tout le reste du peuple se mit à genoux pour boire.

7:7

Et l’Éternel dit à Gédéon : C’est par les trois cents hommes qui ont lapé, que je vous sauverai et que je livrerai Madian entre tes mains. Que tout le reste du peuple s’en aille chacun chez soi.

7:8

On prit les vivres du peuple et ses trompettes. Puis Gédéon renvoya tous les hommes d’Israël chacun dans sa tente, et il retint les trois cents hommes. Le camp de Madian était au-dessous de lui dans la vallée.

7:9

L’Éternel dit à Gédéon pendant la nuit : Lève-toi, descends au camp, car je l’ai livré entre tes mains.

7:13

Gédéon arriva ; et voici, un homme racontait à son camarade un songe. Il disait : J’ai eu un songe ; et voici, un gâteau de pain d’orge roulait dans le camp de Madian ; il est venu heurter jusqu’à la tente, et elle est tombée ; il l’a retournée sens dessus dessous, et elle a été renversée.

7:14

Son camarade répondit, et dit : Ce n’est pas autre chose que l’épée de Gédéon, fils de Joas, homme d’Israël ; Dieu a livré entre ses mains Madian et tout le camp.

7:15

Lorsque Gédéon eut entendu le récit du songe et son explication, il se prosterna, revint au camp d’Israël, et dit : Levez-vous, car l’Éternel a livré entre vos mains le camp de Madian.

7:22

Les trois cents hommes sonnèrent encore de la trompette ; et, dans tout le camp, l’Éternel leur fit tourner l’épée les uns contre les autres. Le camp s’enfuit jusqu’à Beth Schitta vers Tseréra, jusqu’au bord d’Abel Mehola près de Tabbath.

Gédéon envoya des messagers dans toute la montagne d’Éphraïm, pour dire : Descendez à la rencontre de Madian, et coupez-leur le passage des eaux jusqu’à Beth Bara et celui du Jourdain. Tous les hommes d’Éphraïm se rassemblèrent et ils s’emparèrent du passage des eaux jusqu’à Beth Bara et de celui du Jourdain.

7:25

Ils saisirent deux chefs de Madian, Oreb et Zeeb ; ils tuèrent Oreb au rocher d’Oreb, et ils tuèrent Zeeb au pressoir de Zeeb. Ils poursuivirent Madian, et ils apportèrent les têtes d’Oreb et de Zeeb à Gédéon de l’autre côté du Jourdain.

Haut du formulaire

8:10

[NDR : Les deux autres chefs de Madian] Zébach et Tsalmunna étaient à Karkor et leur armée avec eux, environ quinze mille hommes, tous ceux qui étaient restés de l’armée entière des fils de l’Orient ; cent vingt mille hommes tirant l’épée avaient été tués.

8:11

Gédéon monta par le chemin de ceux qui habitent sous les tentes, à l’orient de Nobach et de Jogbeha, et il battit l’armée qui se croyait en sûreté.

8:12

Zébach et Tsalmunna prirent la fuite ; Gédéon les poursuivit, il s’empara des deux rois de Madian, Zébach et Tsalmunna, et il mit en déroute toute l’armée. »

Que l’Eternel des Armées soit notre guide et notre bouclier !

 

A Très Bientôt.

Hassane Magued

La Révolution Permanente

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.