LIDER estime que sa part de financement de l’Etat est « une plaisanterie »

LIDER estime que sa part de financement de l’Etat est « une plaisanterie »

Liberté et démocratie pour la République (LIDER) a estimé que la somme mise à sa disposition « dans le cadre du financement des partis politiques » par le gouvernement ivoirien, 10,9 millions de FCFA, « ne saurait être autre chose qu’une plaisanterie », dans une note publiée mardi sur son site officiel.

« Lider informe ses militant(e)s, sympathisant(e)s et l’opinion publique qu’il a réceptionné, le 10 avril 2015, le chèque certifié n°5599295 d’un montant de 10.909.090 Fcfa, mentionne la note signée de la déléguée générale, Monique Gbékia.

Rappelant que les dépenses mensuelle pour le « fonctionnement de son siège » s’élèvent à « 2,5 millions de Fcfa », le parti de l’ex-président de l’Assemblée nationale, Mamadou Koulibaly, a jugé qu’il est « évident » que la somme mise à sa disposition « ne saurait être qu’une plaisanterie », bien qu’il remercie le gouvernement pour « ce geste symbolique ».

Mme Gbékia a par ailleurs marqué l’ »étonnement » de son parti sur la « façon de procéder » des autorités ivoiriennes, vu que ce financement « n’a fait l’objet d’aucun décret spécifiant les récipiendaires, ainsi que les montants octroyés et la clé de répartition utilisée » et « Lider ne dispose à ce jour d’aucun document officiel accompagnant la remise de cette somme ».

Elle a évoqué l’existence d’une loi sur le financement des partis politiques dont le Rassemblement des républicains (RDR, pouvoir) a bénéficié « sur la période de 2003 à 2010″ à hauteur « d’en moyenne 500 millions de fcfa » par an, alors qu’il n’avait « aucun représentant au parlement ».

Monique Gbékia a souligné que ce montant était le même que celui dont bénéficiaient des partis représentés pendant cette période à l’Assemblée nationale, notamment le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) et l’ex-parti au pouvoir, le Front populaire ivoirien (FPI).

Le ministre auprès du président de la République en charge du dialogue politique, Jeannot Ahoussou-Kouadio, a annoncé le 03 avril, le retrait des chèques, concernant le financement des partis, face à la presse.

Manuella YAPI

Source: Alerte Info

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE