Liste électorale: une ONG relève des failles

Liste électorale: une ONG relève des failles

29% des électeurs inscrits sur la liste électorale ont pour jour de naissance un 1er janvier. C’est une révélation de l’analyse de la liste électorale provisoire 2016 faite par la Plateforme de la société civile pour l’observation des élections en Côte d’Ivoire (Poeci). Les conclusions de l’étude ont été présentées, hier, à une conférence de presse à l’hôtel Novotel d’Abidjan-Plateau.

Sans dire plus sur les implications de ce chiffre, Drissa Soulaman, coordonnateur de la Poeci, a indiqué qu’il appartient à la Commission électorale indépendance (Cei) de tirer l’affaire au clair en faisant usage, par exemple, de la biométrie.

Par ailleurs, l’Ong a également fait savoir qu’il y a des cas de doublons potentiels qu’elle a estimés à plus de 23.000.

Autre donnée, la présence sur la liste de personnes décédées. Ainsi y a-t-il plusieurs dizaines de personnes décédées dont les noms figurent sur la liste électorale, faute de déclaration de décès.

L’analyse s’est focalisée sur le cas spécifique de l’enrôlement dans la commune du Plateau. «Un pourcentage très élevé de personnes nouvellement inscrites sur la liste (8,1% par rapport une moyenne de 2,2%)», révélera la vice-présidente, Marie-Paule Kodjo. Environ 4469 personnes sont venues de la commune d’Abobo et 6024 de Yopougon pour s’inscrire au Plateau. A cet égard, les responsables de la Poeci ont suggéré une révision de l’article 9 du code électoral qui autorise chaque citoyen à se faire enrôler dans la circonscription de son choix.

L’analyse informatisée de la liste électorale provisoire par la Poeci s’est fondée sur « des tests internes et externes, avec pour références les listes électorales définitives de 2015 fournies par la Cei et en tenant compte du Recensement général de Population et de l’Habitat 2014 ».

César Ebrokié

Source: Notre Voie

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*