L’Union africaine (UA) donne deux semaines à l’armée pour rendre le pouvoir aux civils. L’armée déclare ne pas être intéressée par le pouvoir

L’Union africaine (UA) a donné à l’armée du Burkina Faso deux semaines à compter de lundi pour remettre le pouvoir aux autorités civiles.

Le Conseil de paix et de sécurité de l’UA qui s’est réuni Addis-Abeba pour évoquer la crise Burkinabé a estimé que la période de transition devrait être menée par un civil.

Un gouvernement civil intérimaire soutenu par les militaires est considéré comme une situation “inconstitutionnelle”.

“La transition doit être assurée par les civils et non par les forces militaires” a répété Simeon Oyono Esono, le président du conseil de paix et sécurité de l’UA, ajoutant que la prise de pouvoir d’Isaac Zida est “antidémocratique”.

Le lieutenant-colonel Isaac Zida et l’armée disposent donc d’un délai de deux semaines à compter de lundi pour rendre le pouvoir aux civils.

Passé ce délai, l’Union africaine pourrait prendre des sanctions bien qu’aucun détail n’ait été ajouté à ce sujet.

Mais il est probable que le conseil décide de suspendre le Burkina Faso de l’Union si les militaires ne font aucun geste.

En cas de prise de pouvoir non constitutionnelle, l’UA est en droit d’imposer ce genre de sanctions à l’un de ses pays membres.

Sanctions éventuelles

141103175630 compaore edemkodjo 512x288 afp L’Union africaine (UA) donne deux semaines à l’armée pour rendre le pouvoir aux civils. Larmée déclare ne pas être intéressée par le pouvoir
Photo d’archives datée du 16 Août 2006, le président du Burkina Faso Blaise Compaoré (G), et le premier ministre togolais Edem Kodjo (D)

Lorsque les militaires auront rendu le pouvoir, le conseil de paix et de sécurité de l’UA enverra l’ancien premier ministre togolais Edem Kodjo pour examiner la situation sur le terrain.

Un communiqué publié à l’issue du comité d’urgence du conseil a également exprimé sa solidarité avec le peuple du Burkina Faso et condamné les actes de violence contre des manifestants pacifiques.

141027140219 blaise compaore 512x288  nocredit L’Union africaine (UA) donne deux semaines à l’armée pour rendre le pouvoir aux civils. Larmée déclare ne pas être intéressée par le pouvoir
L’ancien président Blaise Compaoré s’est rendu en Côte d’Ivoire

Par ailleurs, un communiqué de l’armée a annoncé la réouverture des frontières terrestres à compter du 3 novembre après trois jours de fermeture.

L’armée a pris le pouvoir après la démission du président Blaise Compaoré vendredi 31 octobre après 27 ans au pouvoir.

Source: BBC Afrique

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*