Macky Sall : «L’Afrique ne veut plus être un réceptacle de l’aide… »

Macky Sall : «L’Afrique ne veut plus être un réceptacle de l’aide… »

L’Afrique ne veut plus être un réceptacle de l’aide, mais un pôle d’opportunités d’investissements et de partenariats, a déclaré dimanche le président Macky Sall, en ouvrant le Sommet de Dakar sur le financement des infrastructures.

‘’Le message que nous voulons lancer ici est clair. L’Afrique a certes des besoins urgents et énormes mais par ces ressources et son potentiel, elle se veut désormais non comme un réceptacle de l’aide mais comme un pôle d’opportunités d’investissements et de partenariats’’
, a-t-il dit.

Selon lui, cette ambition de l’Afrique va se faire par la combinaison de toutes les sources de financements.

‘’Nous voulons répondre à un seul impératif : gagner du temps, aller plus vite et faire des résultats. Cela veut dire qu’il faut agir à tous les niveaux de planification, de conception et d’exécution pour lever les contraintes à la réalisation de nos objectifs’’, a indiqué le président Macky Sall.

Selon lui, l’Afrique veut rompre avec les modèles de financements classiques pour atténuer la dépendance du continent à l’égard de l’extérieur compte tenu surtout du reflux de l’aide publique au développement et de la volatilité des marchés de capitaux.

Le président sénégalais Macky Sall a par ailleurs exhorté les Etats africains à accélérer l’intégration par l’économie et les infrastructures d’interconnexion, suggérant de confier les études de faisabilité des projets du NEPAD à la Banque africaine de développement(BAD), pour plus d’efficacité et de rapidité.

Convoqué par le président sénégalais Macky Sall, président du Comité d’orientation des chefs d’Etat et de gouvernement du NEPAD, le sommet de Dakar se tient en présence des présidents du Nigeria Goodluck Jonathan, du Mali Ibrahima Boubacar Keïta, et de celui du Bénin Boni Yayi.

Participent aussi à ce sommet, le vice-président de la région Afrique de la Banque mondiale Makhtar Diop, Donald Kaberuka, président de Banque africaine de développement (BAD) et la présidente de la Commission de l’Union africaine (UA), Nkosazana Dlamini-Zuma.

Des ministres de plusieurs pays africains, des hommes d’affaires, des partenaires techniques et financiers prennent part également à ce sommet dont la cérémonie d’ouverture a été marquée par une dizaine d’allocutions. Les travaux se poursuivront dans la journée à travers des panels.

Source: APS

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.