Malabo : le Président de l’UA met une délégation israélienne à la porte

Malabo : le Président de l’UA met une délégation israélienne à la porte

Selon des sources de presse, le président mauritanien, président en exercice de l’Union Africaine, M Mohamed Ould Abdel Aziz s’est opposé à la présence d’une délégation israélienne aux travaux du sommet de l’organisation panafricaine, qui se tient actuellement à Malabo.

Les membres de la délégation israélienne qui tenaient à assister en tant qu’observateurs, ont été alors évacués du centre de conférences où se tiennent les travaux du sommet.

Cette décision a été appuyée par les délégations des autres pays arabes et africains membres de l’Union, et bien appréciée par les élites des différents pays de l’Afrique du nord et du Moyen Orient, qui n’ont pas tardé à exprimer leurs liesses vis-à-vis de cet acte.

L’on rappelle, par ailleurs, que les textes régissant l’organisation de l’Union Africaine sont hostiles aux pays colonisateurs.

Source: MauriSahel


Israël souhaite intégrer l’Union africaine


ehti Malabo : le Président de l’UA met une délégation israélienne à la porte

Le ministre israélien des Affaires étrangères, Avigdor Liberman, entame mardi une longue tournée de 10 jours dans cinq pays africains en vue notamment de promouvoir l’intégration d’Israël comme membre observateur au sein de l’Union africaine (UA).

Le chef de la diplomatie israélienne doit se rendre au Rwanda, en Côte d’Ivoire, au Ghana, en Ethiopie et au Kenya, selon un communiqué des Affaires étrangères.

M. Liberman sera accompagné des députés Simon Solomon (président du lobby africain à la Knesset), Merav Michaeli et Pnina Tamano-Shata, et d’une délégation comprenant une cinquantaine de représentants d’entreprises israéliennes pour renforcer les relations économiques.

Pour le ministre israélien, l’Afrique revêt une importance stratégique. En 2009, M. Liberman avait déjà effectué une importante tournée en Afrique au tout début de son mandat.

« L’Afrique est un objectif important de la politique étrangère d’Israël et nous allons déployer des efforts politiques pour qu’Israël soit admis au cours de cette année comme observateur au sein de l’Union africaine (UA) », a déclaré M. Liberman dans le communiqué des Affaires étrangères.

« Il y a de nombreux domaines dans lesquels Israël peut aider au développement: l’agriculture, la gestion de l’eau, la médecine et la lutte contre le terrorisme », a-t-il ajouté.

L’État hébreu a longtemps été dans les années 1950/1970 un partenaire incontournable pour de nombreux pays africains. La question du conflit israélo-palestinien, a poussé un certain nombre de pays africains à rompre leurs relations diplomatique avec l’État hébreu, souvent sous la pression des pays arabes.

Actuellement 39 pays africains sur les 57 que contient le continent africain ont des liens diplomatiques et commerciaux avec l’État juif.

Faouzi Ahmed

Source: Le Monde Juif .info

 

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.