Malgré l’inauguration de la station de traitement d’eau de Yopougon, 3 000 familles crient leur détresse à Micao (Le Point Sur)

Malgré l’inauguration de la station de traitement d’eau de Yopougon, 3 000 familles crient leur détresse à Micao (Le Point Sur)

Le quartier de Yopougon – Micao dans le secteur de la zone industrielle vit un calvaire lié à un manque d’eau depuis 5  jours. Hommes, femmes et enfants ont perdu le sommeil, car étant obligés de se lever à 2 heures ou 3 heures du matin pour aller à la recherche du liquide précieux dans des points d’eau de fortune situés à des kilomètres.

« Nous habitons la cité Sipim. Nous n’avons pas une goutte d’eau dans nos robinets. C’est une grande souffrance que nous menons. Dans cette période d’enlèvement d’enfants, nos enfants sont obligés de prendre le risque d’aller à 03 heures du matin à la recherche de l’eau dans les autres quartiers », affirment  des habitantes des sous-quartiers « Sipim », « Géobéton » et « Commissaire » interrogées, mardi 17 février 2015. « Quand on trouve un point d’eau, cela donne lieu à des bousculades et ce sont les plus forts qui se font servir », ajoutent-elles.

Celles-ci ont déploré le manque de communication de la Sodeci  qui selon elles n’a pas informé au préalable de la coupure serait-ce que par un communiqué, et qui n’explique pas non plus les raisons de ce manque d’eau. Le paradoxe de cette situation c’est que c’est ce quartier qui abrite la station de traitement d’eau qui a été inaugurée le 12 décembre 2014, par le Président Alassane Ouattara. Cette station est censée alimenter tous les quartiers de la zone ouest et nord d’Abidjan.

« La station située chez nous alimente les autres quartiers tels que Niangon, Sideci, et nous-mêmes nous n’avons pas d’’eau actuellement. Nous ne comprenons pas ! » S’interroge le jeune Rodrigue Kacou.

Les populations de Yopougon Micao, vaste quartier abritant plus de 3 000 familles,  espèrent que ce calvaire ne va pas durer, et comptent sur la diligence des autorités  pour sortir de cette situation de détresse. La station de traitement d’eau de Yopougon inaugurée le 12 décembre 2014, est située dans le quartier Micao zone industrielle.

La population préalablement habituée à ce calvaire (pénurie d’eau occasionnant parfois des bagarres avec des cas de blessures, recherche de l’eau à des heures indues par les femmes et enfants avec risques de viols ou d’enlèvements etc), pensait que ce calvaire avait pris fin avec l’inauguration de cette station de traitement d’eau.

Le ministre des Infrastructures Patrick Achi avait même dit qu’il n’y aurait plus de pénurie à partir de janvier 2015. Mais à la surprise générale, nouvelle pénurie à Yopougon – Micao. La RTI (média d’Etat) qui ne va pas sur le terrain fait des éléments pour dire que tout va bien et qu’il n’y a plus de pénurie, ce qui n’est pas vrai.

« Pitié surtout pour nos épouses, nos sœurs, nos filles, nos mamans parmi lesquelles des personnes âgées ou des femmes enceintes qui vont nuitamment à la recherche de l’eau et prennent des bidons d’eau lourds sur la tête« , supplient les populations en détresse.

Serges Mignon de Jesus

Source: Le Point Sur

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.