Mali: 2,5 millions de maliens demandent l’implication de la Russie dans la gestion de la crise

Mali: 2,5 millions de maliens demandent l’implication de la Russie dans la gestion de la crise

Les Maliens souhaitent une intervention russe dans la crise qui sévit au nord du Mali. Une pétition à cet effet a recueilli la signature de 2.417.313 signatures. Avec ce geste, les Maliens montrent leur raz-le-bol face aux forces française de Barkhane et de la Munisma, force de l’ONU.

Le 22 septembre, au moment où se déroulait en grande pompe le défilé organisé à l’occasion de la célébration du 56e anniversaire de l’indépendance du pays sur la place d’armes de Kati, un groupement d’associations était en sit-in devant l’ambassade de la Russie pour demander une implication de la Russie de Vladmir Poutine dans la résolution de la crise qui sévit au Mali depuis 2012. Une pétition à cet effet a recueilli la signature de 2.417.313 signature de Maliens.

«Nous Maliens, nous n’en pouvons plus. Nous voulons que la Russie s’intéresse au cas malien en fournissant non seulement de la logistique, mais aussi et surtout en pesant de tout son poids au Conseil de sécurité en faveur du Mali. Les forces sur le terrain, notamment la France et la Minusma, ont montré leurs incapacités. Par la même occasion, nous dénonçons le comportement de ces forces sur le terrain», nous a confié le porte-parole de cette initiative, Tidiani Tangara, contacté au téléphone.

«Monsieur l’Ambassadeur, au mépris des droits élémentaires humains, notre pays est plongé dans un long tunnel de déchirement entretenu par des forces étrangères d’une lugubre animosité… Tant que les peuples opprimés de la terre sont conscients de la disponibilité du peuple russe pour la liberté des homme, le groupe des patriotes du Mali a et aura le courage de sa conviction de réaliser l’idéal d’un Mali libre et digne prôné par nos devanciers, avec la fédération de Russie», peut-on lire dans la déclaration. En clair, ce groupe dit des patriotes du Mali se tourne vers Vladmir Poutine pour la sortie de crise et cela compte tenu des liens de coopération qui existaient entre les deux nations du temps de l’indépendance avec le Président Modibo Kéïta.

L’ambassade, à travers un conseiller, a rassuré les pétitionnaires de la disponibilité de son pays à donner une suite favorable à cette demande.

Cette démarche du groupe des patriotes du Mali se fait également au moment où le Président Ibrahim Boubacar Kéïta, co-préside aujourd’hui, avec le secrétaire général des Nations unies, une réunion de haut niveau sur la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation, tombé en syncope du fait de la crise née de la gestion de la ville de Kidal.

Source: afrique.le360.ma

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE