Mamadou Koné, un proche de Ouattara, nommé président du Conseil constitutionnel
Mamadou Koné était président de la Cour suprême depuis mai 2011

Mamadou Koné, un proche de Ouattara, nommé président du Conseil constitutionnel

Mamadou Koné, proche d’Alassane Ouattara comme de Guillaume Soro, ancien ministre de la Justice de Laurent Gbagbo, a été nommé président du Conseil Constitutionnel. Un poste clé dans la perspective de la présidentielle d’octobre 2015.

Jusque là président de la Cour suprême (depuis l’accession d’Alassane Ouattara au pouvoir en mai 2011), Mamadou Koné a été nommé mardi 3 février à la tête du Conseil constitutionnel selon un décret lu par le secrétaire général de la présidence, Amadou Gon Coulibaly. Dans la perspective du scrutin présidentiel prévu en octobre 2015, cet ancien ministre de la Justice sous Laurent Gbagbo (de décembre 2005 à décembre 2010, pour le compte des Forces nouvelles de Guillaume Soro) dirigera une institution clé du processus électoral ivoirien.

Il incombe en effet à cette dernière de valider les candidatures, mais également d’annoncer les résultats définitifs des élections ; on se souvient de son rôle très controversé durant la crise postélectorale de 2010-2011. Mamadou Koné, 62 ans, est remplacé à la présidence de la Cour suprême par René François Aphing-Kouassi, un proche de Charles Konan Banny dont il a été le ministre de la Défense de décembre 2005 à avril 2007. Ce haut magistrat occupait jusque là le poste de président de la Haute autorité pour la bonne gouvernance.

Baudelaire Mieu, à Abidjan

Source: Jeune Afrique

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE