Mamadou Koulibaly: «Pourquoi j’ai pris les 100 millions ?»

Le Président de Liberté et démocratie pour la République (LIDER) , Mamadou Koulibaly a annoncé, mardi, qu’il n’est plus “candidat pour être Président de la République”, mais qu’il “reste candidat pour combattre la fraude”.

“Je ne suis plus candidat pour être Président de la République mais, je reste candidat pour combattre la fraude”, a déclaré M. Koulibaly au cours d’une conférence de presse.

“Aucune juridiction n’a le droit de reporter la date limite de retrait des cartes d’électeurs”, a-t-il ajouté. La fin de la distribution des cartes d’électeurs initialement prévue pour le “samedi 17 octobre” 2015 a été “prorogée jusqu’au mercredi 21 octobre à 17 heures, délai de rigueur”, selon la CEI.

Le Président de la CEI, Youssouf Bakayoko justifie ce report par la volonté de “permettre à un plus grand nombre d’électeurs de retirer leur carte et de pouvoir effectivement exercer leur droit civique le 25 octobre prochain”.

Par ailleurs, Mamadou Koulibaly et ses alliés prévoient une marche qui partira le jeudi prochain, de la cathédrale du Plateau, à la Place de la République, située également au Plateau.

S’agissant de l’affaire des 100 millions aux candidats, il ne pas cracher sur cette somme. “Je ne crache pas sur cette somme parce que je suis en campagne contre la fraude”, a soutenu Mamadou Koulibaly selon qui “les autres candidats encore en lice sont complices de la fraude”.

Il propose la reprise de l’enrôlement pour la liste électorale pendant quatre mois et un report de la présidentielle. “Cette élection est un référendum”, a qualifié l’ex-Président de l’Assemblée nationale ivoirienne.

“La candidature est une décision judiciaire, la RTI (Radio télévision ivoirienne, service public) est incompétente pour décider qui est candidat ou pas. J’ai saisi la HACA (Haute autorité de la communication audiovisuelle)”, a-t-il poursuivi.

Mamadou Koulibaly a annoncé le 9 octobre dernier son retrait de la course à la présidentielle pour ne pas participer à des “élections truquées”, qu’il compare à un “référendum” sur la “fraude organisée” par l’actuel président Alassane Ouattara, candidat à sa succession.

A la faveur de cette élection, la RTI a conçu une émission baptisée “face aux électeurs” et qui reçoit tour à tour les candidats encore en lice pour l’élection du 25 octobre , afin que chacun présenter son projet de société aux électeurs.

Selon l’ordre de passage des candidats M. Koulibaly devrait s’exprimer en direct lundi soir dans cette émission, mais finalement il a annoncé avoir reçu lundi un appel de la télévision publique lui annonçant qu’il “ne passera pas à l’émission face aux électeurs”.

Source: APA

Posté par Jules Corchet sur mercredi 21 octobre 2015

About Tjefin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.