Maradona: «Platini devra s’expliquer sur les 187 matches qu’il a arrangés»

Maradona: «Platini devra s’expliquer sur les 187 matches qu’il a arrangés»

Le renouvellement des dirigeants de la Fifa, devenu inéluctable depuis le scandale qui éclabousse l’instance, devrait redistribuer les cartes. Dans cette optique, le fantasque Diego Maradona ne manque pas de modestie et se voit déjà vice-président ” Si le prince Ali gagne, j’ai de grandes chances de devenir vice-président de Fifa. Si j’y arrive, je vais tous les faire dégager, a affirmé l’Argentin ce lundi à America TV.

Mais ce n’est pas tout puisque Maradona a aussi tenu à écorner les images de Platini, président de l’UEFA, Sepp Blatter et Luis Figo qui est candidat à la présidence de la Fifa. “Platini devra s’expliquer sur les 187 matches qu’il a arrangés, il me l’a dit à Dubaï. Blatter a peur du FBI et de la police suisse, qu’on le sorte menotté du siège de la Fifa (…) Figo est moins loquace que l’ami de Zorro (le muet Bernardo, ndlr)”. Des déclarations qui vont faire jaser…

Warner suspecté d’avoir gardé l’argent pour les victimes du tremblement de terre à Haiti

De son côté, l’ancien vice-président de la FIFA, Jack Warner fait l’objet d’une enquête de la justice américaine qui le suspecte d’avoir gardé l’argent destiné à venir en aide aux victimes du tremblement de terre à Haïti en 2010, rapporte la BBC ce mardi.

Jack Warner avait visité Haïti en 2010 après avoir récolté 750.000 dollars de la FIFA et de la fédération coréenne de football pour aider à la reconstruction du pays après le désastre. Un argent qui ne serait jamais arrivé à destination, affirme la BBC qui dit se baser sur des documents du FBI.

Libre sous caution (400.000 dollars) à Port-d’Espagne, la capitale de Trinité-et-Tobago, Jack Warner fait l’objet d’une demande d’extradition pour comparaître devant la justice américaine de chef de corruption, conspiration et de crimes organisés. Cette même justice à l’origine du coup de filet qui a visé 14 personnes à travers le monde le 27 mai à Zürich, à moins de 72 heures du Congrès de la FIFA qui allait reconduire Sepp Blatter à sa tête.

Le Trinidadien est déjà accusé d’avoir détourné une partie des 10 millions de dollars versés aux Caraïbes par l’Afrique du Sud via l’instance dirigeante du football mondial, avait affirmé dimanche la BBC, toujours documents à l’appui. “Presque 1,6 million de dollars ont été utilisés pour payer des dépenses de cartes de crédit et des prêts personnels de l’ancien vice-président de la FIFA, avait expliqué la BBC, qui a diffusé sur son site internet des photos des documents bancaires accusateurs.

“Les documents montrent également que 360.000 dollars de l’argent de la FIFA ont été retirés par des gens liés à M. Warner”, qui présidait alors la Concacaf (Confédération d’Amérique du nord, centrale et Caraïbes).

Selon le New York Times mardi, c’est le secrétaire général de la FIFA et bras droit de Sepp Blatter, Jérôme Valcke, qui avait transféré ces 10 millions de dollars sur des comptes de la Concacaf gérés par Jack Warner.

Ces 10 millions auraient été officiellement versés au nom de l’Afrique du sud pour financer un programme concernant la diaspora africaine aux Caraïbes.

Jack Warner, 72 ans, nie toutes les charges portées contre lui.

Source: La Libre.be

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE