Me Ashu éventre le coup d’Etat de Kamto

Me Ashu éventre le coup d’Etat de Kamto

Le Cameroun a eu son premier cas de COVID-19 le 6 Mars 2020. Le porteur, un Français. Depuis lors, l’Etat a retroussé ses manches pour s’attaquer à cette pandémie. Plan de soutien massif à la population. Dispositifs de prise en charge à destination des infectés. Contrôle des prix sur le marché. Production locale des masques et de la chloroquine. Réajustement du budget.

Personne ne songe à fustiger son interventionnisme. Les partis politiques se rangent derrière son ‘Plan de riposte’ et le soutient.

Opposition, remise en cause des dogmes

L’idéologie s’arrête alors, au seuil de la crise du Coronavirus. Les dogmes bien enracinés dans l’esprit des responsables politiques de l’opposition tout comme de celui des opérateurs économiques sont provisoirement remis en cause.

La société civile(?), ergotant voire fantasmant en temps normal sur un Etat incapable d’assumer ses compétences d’assurer la protection de ses citoyens est out.

Biya, homme d’expérience

Aux commandements, Biya a permis au Cameroun de vaincre de toutes les crises. Epidémies—choléra—, guerres de Bakassi. Celles contre Boko Haram et les Seleka. Celle contre dislocations de l’unité nationale au Nord-Ouest et Sud-Ouest. Sa réponse au COVID-19 montre que l’Etat demeure ce qui se tient debout au milieu de l’effondrement. Ses actions indiquent qu’il n’est pas à la tête d’un Etat en faillite. Mais un Etat dont le peuple peut se placer ‘sous l’aile protectrice.’ Bien que les Camerounais ne soient pas un peuple d’assistés.

La gestion de la crise se fait dans la cohésion nationale requise. Le gouvernement donne des gages de transparence à une opposition acquise à son ‘Plan de riposte,’ mais vigilante. Un point d’étape est réalisé chaque jour par le ministre de la santé. Des plateformes dédiées au coronavirus rappellent et annoncent les nouvelles mesures prises par les autorités.

Kamto, ambition et calcul politiciens

Néanmoins, cette alliance nationale n’est pas comprise de la même manière par tout le monde. Du moins par un inapte politique. Maurice Kamto, Président du MRC, qui n’a aucun conseiller municipal. Aucun député. Aucun sénateur. Un mort politique qui se livre à d’inutiles spéculations. Un filou qui s’est mis en marge de la cohésion nationale et veut se cacher derrière le COVID-19 pour exister.

Par ambition et calcul politiciens, risquant la vie de milliers de gens, il produit en solitaire un fake hand sanitizer sans contrôle de qualité. Ensuite, il s’est pointé pour faire des leçons de civisme. Après avoir dit tout et son contraire, il a lancé un fonds de solidarité(?)—Survie-Cameroun—en soutien à la lutte contre le COVID-19. Programme indépendant et parallèle à celui créé par l’Etat. Une entreprise en violation la ‘Loi no 83/002 du 21 Juillet 1983 régissant les appels à la générosité publique’ et son ‘Décret d’application no 85/1131 du 14 Août 1985 fixant les conditions d’octroi de l’autorisation d’appel à la générosité publique.

Ashu, enseigne le droit à Kamto

Ignorance ou simple plan de déstabilisation? Kamto et ses affidés manipulent les deux. Mais Me Ashu instruit. ‘Je pense que nous devrons faire très attention quand il s’agit d’analyser les lois de la République.’ Enseignement dispensé en mondovision sur Equinox tv à Me Christian Ntimbane Bomo, adepte de Kamto. Sur la ‘responsabilité pénale’ dont les Kamto s’appuie pour violer la Loi no 83/002, il explique. ‘Le code pénal dispose bien que la responsabilité pénale ne peut résulter de la nécessité de défendre soi-même ou autrui contre un danger imminent ou qui ne peut pas être autrement évité. Cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas loi quand il y a nécessité. Il s’agit bien de la responsabilité pénale.’ Et conclut. ‘Nous devons rester républicains. Respectons la loi. Il faut qu’on respecte la loi. Ne prenons pas le prétexte d’une situation qui dérange tout le monde, pour faire ce qui n’est pas autorisé’—Collecte illégale de fonds pour la prise de pouvoir par les armes.

Ashu, démolit le plan du boulanger de Baham

Ce que la secte Kamtoiste a baptisé ‘assaut final.’ Me Ashu qui voit la chose venir dit. ‘Moi, j’ai l’impression que c’est une autorité concurrente qu’on veut créer à l’autorité qui est en place.’ Mais Kamto, le boulanger de Baham, piètre stratège politique, croit tenir le bon bout quand il invite les autorités compétentes à lui envoyer ses représentants dans la construction de son échafaud de raquette-déstabilisation. Ashu dans une question dénonce cette machination. ‘Lorsque le président du MRC demande qu’on lui envoie, un représentant de la DGSN, du Ministère des Finances, mais attendez. On lui envoie ces représentants en tant que qui?’

Une requête qui, si elle avait été acceptée, créerait de facto un gouvernement parallèle aux institutions légales et légitimes. Car, ‘On est là face à une situation qui démontre clairement que ce que nous avons en face ce n’est pas seulement un appel à la solidarité. Il s’agit de l’érection d’un organe dirigeant en dehors de l’Etat.’ Accuse Ashu.

Ntimbane, théoricien du financement du putsch

Les affidés de Kamto ont néanmoins à redire. Sur les réseaux sociaux, ce ‘gang-de-l’Etat-virtuel-Kamtomiste’ s’époumone ou use ses doigts sur le clavier de leurs smartphones pour expliquer l’inexplicable. Joseph Ngambi dans un texte dit de droit mais qui manque un fond analytique juridique, se plaît d’accuser Atanga Nji, Ministre de l’Administration Territoriale, de ‘Détournement de pouvoir’ lorsque ce dernier, demande au MRC de se conformer à la loi. Dans son délire juridique, il affirme que le gouvernement est ‘jaloux du succès populaire et financier de l’initiative lancée par Maurice Kamto.’

A leur tête, Me Christian Ntimbane Bomo, ‘respecté’ par son confrère Ashu ‘surtout sur [ses] déclarations sur Facebook.’ En clair, un nul hors du virtuel. Ignorance qui les empêche de savoir que ce qui intéresse la nation en cette saison de crise-sanitaire, c’est la sécurité des Camerounais et non les ragots de Kamto et ses initiatives de déstabilisation.

Feumba Samen

3 comments

  1. 11347 119749This really is a correct blog for would like to find out about this subject. You realize a good deal its almost challenging to argue along (not that I personally would wantHaHa). You in fact put the latest spin with a subject thats been discussed for a long time. Fantastic stuff, just wonderful! 753661

  2. cheap viagra online viagra generic viagra online

  3. viagra online usa buy viagra online over the counter viagra

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.