Menaces de mort et saccage du domicile du journaliste Norbert Nkaka de soir info pour avoir écrit que le Qg de campagne de Affi N’guessan a été saccagé par ses propres partisans

Menaces de mort et saccage du domicile du journaliste Norbert Nkaka de soir info pour avoir écrit que le Qg de campagne de Affi N’guessan a été saccagé par ses propres partisans

Déclaration de l’intersyndicale du secteur des medias de côte d’ivoire (Ismci)

Les faits

Le vendredi 30 octobre 2015, aux environs de 10 heures, le journaliste professionnel, correspondant du quotidien Soir Info à Dabou, le camarade Norbert Nkaka, a été convoqué par le député-maire de la localité de Dabou à son bureau. Sans hésiter, il répond à cette convocation. Une fois dans le bureau du député-maire, celui-ci lui reproche de constamment relater les faits du département de Dabou. Le maire étaie ses propos par le récent article du journaliste attribuant le saccage du Qg de campagne du candidat Affi N’guessan à ses propres partisans. Lui reprochant ainsi un excès d’informations sur sa commune.

Ensuite, par des menaces de mort, il fait injonction au journaliste de quitter immédiatement sa commune.

Peu de temps après leur entretien, une cinquantaine (50) de loubards assiègent le domicile du camarade Norbert Nkaka, le saccagent et séquestrent sa famille. Celle-ci a eu la vie sauve grâce à l’intervention vigoureuse de la police.

Notre position

L’Intersyndicale du secteur des médias de Côte d’Ivoire :

– Dénonce la convocation d’un journaliste par une autorité politique quelqu’elle soit, pour lui demander des explications concernant ses écrits.

– S’insurge contre cette violence dont le journaliste et sa famille ont fait l’objet sur instigation de l’autorité politique.

– Condamne avec la dernière énergie, ce comportement d’une époque révolue.

– Appelle tous les travailleurs et les organisations du secteur des médias à rester mobilisés pour apporter une réponse à la mesure de cet acte.

– Se réserve le droit de donner une suite juridique à cette affaire.

Fait à Abidjan, le 30 octobre 2015.

Le président Kouadio Amonzame

About Tjefin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.