Message de vœux de nouvel an de Charles Konan Banny: « Gouverner, ce n’est pas frustrer, ce n’est pas humilier, ce n’est pas exclure ! »

Message de vœux de nouvel an de Charles Konan Banny: « Gouverner, ce n’est pas frustrer, ce n’est pas humilier, ce n’est pas exclure ! »

A l’aube de cette nouvelle année, j’éprouve un immense plaisir à m’adresser à vous, mes compatriotes, mais aussi à vous, mes frères et sœurs venus d’horizons divers pour vous établir sur cette terre d’accueil, d’hospitalité et de fraternité.

L’année 2014 s’achève avec ses succès et ses difficultés, ses incertitudes et ses espoirs en un avenir meilleur pour tous les fils et les filles de notre pays. L’année 2015 qui arrive est une année décisive. En effet, il s’agit d’une année électorale au cours de laquelle nous serons appelés à choisir ceux de nos concitoyens qui devront présider aux destinées de notre pays. Généralement, en Afrique, de tels moments sont malheureusement des moments de crise, de conflits ouverts et de ruptures génératrices de violences aveugles et de destructions massives. Le souvenir douloureux de la dernière période postélectorale est encore vivace dans nos esprits. Qu’est-ce qu’il est cruel de constater que nous avons touché le fond de l’abîme !

Maintenant, j’exhorte chaque citoyen et chaque citoyenne à faire l’ultime effort pour construire un vivre en commun, nécessaire à la réalisation de nos aspirations les plus nobles. La Côte d’Ivoire ne doit pas entrer dans l’histoire à reculons. En 2015, nous aurons besoin de nous transcender pour faire triompher les valeurs fondatrices de notre Nation qui sont liberté, dialogue, respect des différences de toute nature afin que, conformément aux paroles de notre hymne national, notre cher pays devienne « un modèle de l’espérance promise à l’humanité ».

Oui, nous avons le devoir de bâtir un modèle de démocratie dans l’Union, la Discipline et le Travail. Ces concepts fondateurs n’ont pas été choisis par hasard. Ils constituent à eux seuls le programme assigné à notre Nation.

Oui, notre pays doit retrouver toute sa gloire et sa dignité dans la continuité de l’héritage politique et social légué par Félix Houphouët-Boigny et ses illustres compagnons.

Pour ma part, je veux assumer cet héritage de paix et de dialogue, et je le revendique de toutes mes forces. En effet, la politique est le moyen par excellence pour rassembler les hommes et les femmes autour d’un idéal et des valeurs communes. Dans son acception la plus noble, la politique est conçue comme l’art de structurer et d’organiser la capacité des hommes à vivre ensemble. C’est pourquoi, je ne saurais cautionner de politique qui divise et sépare les hommes et les communautés, en un mot qui exclue et stigmatise à longueur de temps. N’est-ce pas que la plus grande richesse de ce pays réside dans sa diversité ethnique, culturelle et dans la pluralité de ses sensibilités existentielles ?

Chacun de nous a le droit de vivre dans la quiétude et non dans la peur, mes chers compatriotes. N’ayons pas peur ! N’ayons pas peur de prendre des initiatives, surtout lorsqu’elles nous ouvrent le chemin à la paix et la concorde, valeurs chères à notre pays.

Chers compatriotes, amis de la Côte d’Ivoire, quand vous défendez les valeurs de paix, de justice, de liberté d’expression et d’entreprises créatrices, vous ne devez pas avoir peur. Gouverner, ce n’est pas frustrer ! Gouverner, ce n’est pas humilier ! Gouverner, ce n’est pas exclure !

Il n’y a de véritable vivre-ensemble que dans la Justice, le Respect mutuel et l’Equité. La Côte d’Ivoire appartient à tous les Ivoiriens, sans distinction d’ethnie, de religion ou d’obédience idéologique ou politique. Il nous revient donc, à tous autant que nous sommes, de la bâtir en fonction du génie propre à chacun des peuples qui la constituent.

Je souhaite que 2015 voie naître un esprit nouveau et l’Ivoirien nouveau qui se mobilisera davantage pour l’Union, la Discipline et le Travail.
Je souhaite que 2015 nous aide à nous débarrasser de toutes les souillures du passé, de toutes nos rancœurs et rancunes qui sont autant d’obstacles à la concorde sociale, condition sine qua non d’un progrès véritable.

Je souhaite enfin que 2015 fasse lever une aube nouvelle sur notre pays. J’en suis convaincu et je voudrais, ici même, vous assurer que je compte y contribuer pleinement, modestement mais avec détermination.

Que cette année 2015, que je voudrais placer sous le signe du Renouveau, soit pleine de sérénité, de paix, de santé pour chacun et chacune d’entre vous. Qu’elle soit pour vos proches, et pour ceux qui vous sont chers, une année de plénitude et d’accomplissement.
Que l’esprit de paix, de pardon et de dialogue, tel que pratiqué par le père fondateur de la Côte d’Ivoire moderne, habite chaque citoyen de ce pays en tout temps et en tout lieu afin que, plus jamais, les enfants de ce pays ne soient dressés les uns contre les autres, ou contraints de vivre en exil et loin de leur Patrie.
C’est ensemble que nous relèverons ce défi. C’est ensemble que nous serons les fiers artisans de la nouvelle grandeur de notre chère Patrie. Pour le renouveau démocratique et le progrès social dans la paix, la justice, le partage et l’équité.

BONNE ET HEUREUSE ANNEE 2015.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.