Metoo au Vatican: “Des nonnes travaillent comme des esclaves pour les prélats”

Metoo au Vatican: “Des nonnes travaillent comme des esclaves pour les prélats”

De trop nombreuses religieuses, qui effectuent le ménage ou des tâches subalternes pour le compte de cardinaux, d’évêques et de paroisses locales travaillent dans des conditions proches de l’esclavage, rapporte jeudi l’Osservatore Romano.

L’information publiée par le quotidien officiel du Vatican s’inscrit dans le cadre du mouvement de lutte contre les violences faites aux femmes qui a pris naissance à Hollywood (#MeToo, ndlr.) et qui a désormais largement dépassé les frontières de l’industrie cinématographique.

Un fort sentiment de rébellion interne

Certaines religieuses se lèvent bien avant l’aube pour préparer le petit-déjeuner de hauts prélats et ne vont se coucher “qu’une fois le repas du soir servi, la maison rangée et la lessive et le repassage faits“, poursuit le quotidien qui cite soeur Mary qui a recueilli nombre de ces récits.

Les nonnes ne disposent pas dans cette sorte de ‘servitude’ d’heures de travail fixes à l’inverse des travailleurs séculiers et leur salaire est arbitraire et souvent très modeste“, ajoute la religieuse. “Tout cela nourrit chez certaines un fort sentiment de rébellion interne.

Une autre religieuse, soeur Paule, raconte au journal que les compétences et les ambitions de ces nonnes sont souvent niées.

Je connais des religieuses qui sont docteurs en théologie et qui ont été envoyées du jour au lendemain faire la cuisine ou la lessive“, poursuit soeur Paule. “Derrière tout cela se cache l’idée qu’une femme vaut moins qu’un homme et en particulier dans l’Eglise catholique qu’un prêtre est tout et une nonne rien“, ajoute la religieuse.

Le pape François s’est engagé à accorder plus de place aux femmes au sein de l’Eglise catholique. Il a ainsi mis sur pied au début du mois d’août 2016 une commission chargée d’étudier le diaconat féminin dans le christianisme primitif. L’accès à la prêtrise reste toutefois exclu pour les femmes

Source: rtbf.be

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*