Michel Djotodia travaille à la partition de la Centrafrique

Michel Djotodia travaille à la partition de la Centrafrique

Ces temps-ci, le sujet du moment dans les chancelleries et les capitales occidentales est le nom de l’ex-président centrafricain François Bozizé et l’un de ses fils, Jean-Francis, qui figure sur une liste de personnalités à sanctionner soumise par la France au Conseil de sécurité des Nations unies. Cette liste, la première concernant la Centrafrique, comporte les noms de huit responsables soupçonnés de soutenir les Séléka ou les anti-balaka.

Mais ce que l’on entend pas, c’est que le sanguinaire Michel Djotodia et certains membres de sa bande comme Nourredine Adam, Crétin Mboli Goumba et Adrien Poussou aussi sont dans le viseur de la communauté internationale. « On pense que ce sont des gros poissons auxquels la justice internationale doit s’intéresser », indique-t-on au quai d’Orsay. Et c’est à juste titre.
Car le criminel Djotodia avec ses complices travaille méthodiquement à la partition de la Centrafrique. Sentant son heure arrivée, Djotodia avait fait évacuée toute sa famille au Benin avant de louer des camions de la famille Yalo pour le transport des milliers de musulmans centrafricains dans les préfectures du nord. Il a donner beaucoup d’argent à Nourredine Adam qui est actuellement non pas au Nigéria comme le prétend les Français mais plutôt à Birao. Sa destination finale est Bria. C’est ce dernier avec son compère « général » Bachar l’homme des massacres à Bangui qui vont déclencher les hostilités conduisant à la scission du pays. C’est bien Djotodia qui a demandé à son ami et frère musulman Abakar Sabone de créer le fameux mouvement de défense des musulmans centrafricains. Le frère de ce dernier qui a abandonné son poste de DG de l’ART depuis et qui se trouve actuellement à N’Djamena prend des contacts avec les hommes d’affaires chinois dans la capitale tchadienne. Djotodia a également reçu le soutien financier d’un cheick saoudien, intéressé par les diamants de Bria.
Leur objectif est de créer la République du Haut Oubangui. Poussou est chargé de rédigé la constitution et l’hymne de la république du haut oubangui et Mboli-Goumba qui se trouve actuellement à Washington doit rechercher des financements et le soutien des américains. C’est lui qui avait introduis Djotodia auprès du pétrolier américain Grinberg qui a financer la rébellion Séléka.
Djotodia veut également déstabiliser le Congo Brazzaville et le Tchad. Il n’a pas supporté que ces deux parrains l’ont lâché. Il a prit contact avec des anciens rebelles congolais et tchadiens. Il y a un opposant de Sassou Nguesso qui est devenu un visiteur assidu de Djotodia à qui il a demandé un financement. On voit se type régulièrement à Cotonou avec Djotodia. L’objectif des congolais est de créer une nouvelles rébellion qui va empêcher Sassou de modifier la constitution. Ces derniers pense que la France qui n’aime pas Sassou va les soutenir.

PAR IGORE NGUÉSÉWANE

Source: alwihdainfo.com

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.