Mis en cause par le “Sunday Times” dans l’attribution du Mondial 2022 au Qatar, Jacques Anouma réplique. Mais reconnait avoir reçu 11 millions de FCFA | eburnienews | Diaspora ivoirienne | Actualité Politique | Diaspora africaine en France Mis en cause par le "Sunday Times" dans l'attribution du Mondial 2022 au Qatar, Jacques Anouma réplique. Mais reconnait avoir reçu 11 millions de FCFA
Mis en cause par le “Sunday Times” dans l’attribution du Mondial 2022 au Qatar, Jacques Anouma réplique. Mais reconnait avoir reçu 11 millions de FCFA

Mis en cause par le “Sunday Times” dans l’attribution du Mondial 2022 au Qatar, Jacques Anouma réplique. Mais reconnait avoir reçu 11 millions de FCFA

Mis en cause par le “Sunday Times” dans l’attribution du Mondial 2022 au Qatar, Jacques Anouma réplique. Dans un communiqué à paraître, l’ex-président de la fédération réfute toute allégation de corruption.

Cité dans une affaire de corruption dans le processus d’attribution de la Coupe du Monde 2022 au Qatar, Jacques Anouma a tenu à réagir. Joint au téléphone par Jeune Afrique au Brésil où il séjourne pour la prochaine Coupe du monde, l’ancien président de la Fédération ivoirienne de football (FIF) et membre exécutif de Fédération internationale de football et associations (Fifa) a rejeté en bloc toutes les allégations publiées le 31 mai par le Sunday Times.

Selon lui, la Côte d’Ivoire a reçu à Abidjan en 2010 toutes les délégations des pays candidats au Mondial 2022, notamment celles des États-Unis, du Qatar et du Royaume-Uni. “J’ai été contacté le 30 mai par le Sunday Times qui m’a transmis par mail une série de questions ridicules sur certains mouvements financiers avec une injonction de répondre par mail ou par téléphone”, assure Jacques Anouma, qui estime que le journal britannique ignore tout de la procédure d’obtention d’un projet Goal de la Fifa (qui permet de développer des infrastructures liées au foot et pour lequel la FIF a reçu un financement de 400 000 dollars). Et d’expliquer que le président de la Commission en charge d’un tel projet ne peut en aucun cas choisir le pays qui en sera bénéficiaire.

“Un élan de solidarité” de 22 000 dollars

Jacques Anouma s’apprête donc à publier un communiqué de presse dont Jeune Afrique a eu copie en exclusivité pour réfuter point par point les accusations du Sunday Times qui jettent le discrédit sur lui et sur d’autres hauts dirigeants du football africain. “Les 22 000 dollars dont parle monsieur Bin Hamman sont une somme que la FIF a reçue après la tragédie du Stade Houphouet Boigny qui a fait 22 morts le 29 mars 2009. La Fifa et d’autres organisations ont participé à cet élan de solidarité”, poursuit Anouma.

“Que le Sunday Times ait du mal à digérer l’échec du Royaume-Uni pour l’organisation de la Coupe du monde 2022, cela peut se comprendre. Mais, vouloir trouver la justification de cet échec par un dénigrement éhonté des serviteurs du football est inacceptable”, note enfin Jacques Anouma dans son communiqué. Avant d’affirmer qu’il se met à la disposition de toute autorité sportive et judiciaire pour établir la vérité.

Source: Jeuneafrique


Anouma se justifie et reconnait avoir reçu 11 millions de FCFA destinés aux victimes d’un drame à Abidjan

L’ancien président de la fédération ivoirienne de football (fif), Jacques Anouma accusé d’avoir reçu un pot de vin pour l’attribution de mondial 2022 au Qatar a démenti les révélations faites par le media « Sunday Times » et fait des précisions sur l’argent qu’il avait reçu d’alors de Mr Bin Hammam.

Évoquantd’entrée la somme d’1 million de dollars doit-il- aurait bénéficié de la part de Mr Bin Hammam, le natif d’Alépé au sud de la Côte d’Ivoire, a tenu à préciser que cet argent était dans le cadre du projet Goal initié par la FIFA de ce fait une personnalité même membre de l’instance ne pouvait coordonner ledit projet pour en faire une affaire personnelle.

« Sans nous étendre sur certaines affirmations parfois ridicules, nous voudrions apporter les précisions suivantes : La procédure d’obtention d’un projet Goal par un pays répond à des critères précis définis par la FIFA, et partant, le président en charge de la commission du projet Goal ne peut, en aucun cas, décider tout seul et discrétionnairement, de l’attribution d’un projet à une fédération nationale. Il suffit simplement de se rapprocher de la FIFA pour comprendre la procédure d’attribution, qui se fait dans une transparence totale et qui a permis d’ailleurs, il faut le souligner, à pratiquement tous les pays africains de bénéficier de projets d’envergure depuis sa création par le Comité Exécutif de la FIFA à l’initiative de Monsieur Josef Sepp Blatter » , a clarifié l’actuel président de l’Afad de Djekanou avant de revenir sur l’argent qu’il a reçu de Mr Bin hammam qui contrairement aux affirmations du journal n’était autre que dans le cadre de la solidarité que le monde footballistique apportait à son pays après les évènements douloureux du stade Felix Houphouët Boigny qui avait fait 22 morts. (Ndlr : Lors d’un match de qualification pour la coupe du monde 2010 , contre le Malawi une bousculade au stade Houphouët d’Abidjan avait fait 22 morts et 132 blessés.)

victimes dun drame à Abidjan 300x206 Mis en cause par le Sunday Times dans lattribution du Mondial 2022 au Qatar, Jacques Anouma réplique. Mais reconnait avoir reçu 11 millions de FCFA

« Dans cette livraison de ce journal, il est affirmé que nous avons reçu la somme de 22.000 dollars de Monsieur Bin Hammam. Il faut tout simplement savoir qu’à la suite de la tragédie du stade Houphouët-Boigny qui avait fait 22 morts, notre fédération nationale avait reçu des manifestations de compassion et de solidarité sous diverses formes, y compris des sommes d’argent au profit des victimes. La FIFA elle-même, avait également en cette douloureuse circonstance, manifesté son soutien à la Fédération Ivoirienne de Football à travers, notamment, une enveloppe de 50.000 dollars aux victimes. C’est aussi dans ce cadre que Monsieur Bin Hammam avait alloué la somme de 22.000 dollars à la Fédération Ivoirienne de Football pour remise aux victimes. La presse ivoirienne en avait fait d’ailleurs largement écho et ces faits sont vérifiables. »

L’ex financier de la présidence ivoirienne est également revenu sur l’audience que lui avait accordée l’émir du Qatar en décembre 2009 ainsi d’autres personnalités du monde politique.

« Il est également question dans les lignes de ce journal, d’un séjour effectué en décembre 2009 à Doha, en même temps que d’autres invités dont des présidents de fédérations nationales africaines. En effet, l’Emir du Qatar nous avait fait le grand honneur de nous recevoir. Nous rappelons, pour mémoire, que nous avions également été reçus par l’ex-président américain, Bill Clinton, le Premier Ministre Anglais, le président du comité de campagne de l’Australie, tous en campagne pour leur pays respectif. Par contre, nous jugeons utile de signaler que nous n’avions pas pu honorer une invitation officielle à la Maison Blanche en raison d’un calendrier chargé », a révélé le membre du comité exécutif de la FIFA avant de conclure. « Pour finir, nous observons que ces allégations reviennent périodiquement depuis 2011 et ont semble-t-il, pour objectif de jeter le discrédit sur notre personne et certains hauts dirigeants du football africain. Que le Sunday Times ait du mal à digérer l’échec de l’Angleterre pour l’organisation de la coupe du monde en 2022, peut se comprendre. Mais vouloir trouver la justification de cet échec par un dénigrement éhonté de serviteurs du football est inacceptable. Nous demeurons en tout état de cause à la disposition de toute autorité sportive ou judiciaire qui sera légalement chargée de réaliser des investigations pour parvenir à la manifestation, une fois pour toutes, de la vérité dans cette affaire » , a indiqué l’Ambassadeur ivoirien.

Pour rappel , le journal anglais « The Sunday Times « accuse Michel Platini , Issa Hayatou et une trentaine de présidents des fédérations de football dont Jacques Anouma d’avoir reçu des pots de vin en vue de voter en faveur du Qatar pour l’organisation de la coupe du monde 2022 au détriment de l’Angleterre.

Donatien Kautcha

Source: koaci

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.