Morokro-village (Tiassalé): Affaire “une savane fictive de 507 ha vendue à la Palmafrique”

Morokro-village (Tiassalé): Affaire “une savane fictive de 507 ha vendue à la Palmafrique”

Le dimanche 02 avril 2017, une rencontre très houleuse s’est déroulée à Morokro-village, dans le département de Tiassalé, entre, d’une part, les envoyés de la Palmafrique, conduits par Yapi Lambert, ex-maire de Tiassalé pendant 12 ans, facilitateur de la société pour le projet palmier dans la savane fictive de 507 ha et Angaman Habib, fils de monsieur Angaman Ettien Jean-Désiré, soutenus par Bitty Souho Georges, et d’autre part, en face, les populations de Morokro-village qui ont reçu le renfort d’une une forte délégation de planteurs venue du village de Trochu car, eux aussi concernés par le projet de la société Palmafrique qui va raser toutes leurs réalisations de mille ans d’efforts.

Le moindre qu’on puisse dire, c’est que la réunion s’est terminée en queue, dans la confusion totale et Bitty Souho Georges, traité de tous les noms et hué par les populations de Trochu et de Morokro, massivement présentes à cette rencontre.

Lire aussi: “Les populations de Morokro (Tiassalé) s’opposent à la spoliation des plantations des villageois par messieurs Angaman Ettien Jean-Désiré et Bitty Moro

Nous avons reçu à notre niveau, le lundi 03 avril 2017, une note d’information aux autorités de Tiassalé que nous vous invitons, du reste, à partager.

Correspondance particulière de Ngani à Morokro.

Région de l’Agnéby-Tiassa                       République de Côte d’Ivoire
Union-Discipline-Travail
Département de  Tiassalé
Sous-préfecture de Morokro

Les populations de Morokro et de Trochu
A
Madame le sous-préfet
De Morokro

Objet : Vous tenir informée d’une réunion avortée sur les 507 ha
de Savane d’un seul tenant

Madame le sous-préfet,

1.      Vendredi 24 mars 2017, un communiqué diffusé par sms de monsieur Bitty Souho Georges, dont teneur suit : « Nanan souho bitty convoque ts les fils 2 morokro a 1a rencontre le dimanche 2 avril pr démarrage des tvx du pjt palmier ds la savane. Présence de la palmafrique a morokro suscite présence de ts pr large information », parvient aux populations des villages de  Morokro et de Trochu.

2.      Dimanche 02 avril 2017 donc, se retrouvent face à face, d’un côté, monsieur Bitty Souho Georges et une délégation de Palmafrique, composée, essentiellement, de messieurs Yapi Lambert, Koua Komenan Bilé Germain et d’Angaman Habib, et de l’autre, les populations de Morokro et de Trochu, venues en grand nombre pour en savoir plus sur cette affaire d’occupation de 507 hectares de savane d’un seul tenant par la Palmafrique pour y cultiver du palmier en détruisant les plantations de cacao, d’hévéa, de palmier, de teck, etc. déjà existantes.

3.      Commencée à 12h04, la réunion s’est subitement arrêtée à 12h49 à cause de monsieur Bitty Souho Georges qui a inopinément les lieux sous les huées de la population pour se réfugier chez lui.

4.      Pourquoi ce départ précipité de Bitty Souho Georges ? En fait, abordant la question centrale et extrêmement délicate de l’occupation des terres des populations par la société Palmafrique, les planteurs de Morokro et de Trochu ont marqué leur refus catégorique. Quant à l’autre camp, il n’arrivait pas à accorder ses violons. Pendant que messieurs Koua Bilé Germain, Yapi Lambert et Angaman Habib parlent de trouver des terres pour le projet, Bitty Souho Georges parlait d’un projet scellé depuis trois (03) ans. Ses propos ont provoqué les huées des populations présentes

5.      En définitive, la réunion a avorté. Les populations de Morokro et de Trochu viennent, par la présente, vous en tenir informée.

6.      Les populations de Trochu et de Morokro, au cours d’une séance d’information, tenue au domicile de Nanankoua Gnamantêh, le même dimanche 02 avril 2017, marquent leur indignation devant la cruauté de messieurs Bitty Souho Georges, Yapi Lambert, Angaman Habib et autres. Elles réaffirment leur refus catégorique de céder leur seule source de subsistance,  à savoir, leurs plantations, au risque de leur vie.

7.      Les populations de Morokro et de Trochu prient les autorités préfectorale, sous-préfectorale, judiciaire, militaire, de ne point associer leur image à une mascarade de cérémonie de « démarrage des travaux » dans la savane fictive de 507ha, déclarée par  monsieur Bitty Souho Georges.

Veuillez recevoir, madame le sous-préfet de Morokro, nos sentiments les meilleurs.

Fait à Morokro, le dimanche  02 avril 2017.

Pour les populations de Morokro :

–       Etien Kadjo, dit Sekré

–       Tanoh Kadjo

–       Agnin Kacou Hervé

–       Assanvo Koua Kassi Jean-Baptiste

–       Taoh Kouamé

–       Komenan N’dri, dit Capitane

Pour les populations de Trochu :
–       Nanan Kouamé Amani, chef du village

–       Atta Koua, porte-parole

–       Amien Yambé Simon-Pierre, chef de la communauté Agni

–       Attoungbré Koffi Ba Barthélemy, chef de la communauté Baoulé

–       Tinguery Justin, chef de la communauté Cedeao

–       Tah Thomas, chef de la communauté Gouro

–       Koffi Kouakou, chef du campement Ehounikro

–       Kramo Kouakou Norbert, président des jeunes d’Akpénankro

Pour la rédaction,
Gnamantêh Nanankoua
Porte-parole
08796057

Ampliations

–       Préfet de Tiassalé

–       Président du Tribunal de Tiassalé

–       Commandant de brigade de Tiassalé

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE