Morokro-village (Tiassalé): Explosion sociale à l’horizon !

Morokro-village (Tiassalé): Explosion sociale à l’horizon !

Doyen Angaman Désiré et Bitty Moro ont-ils vendu une savane fictive à la société Palmafrique ?

L’affaire fait grand bruit en ce moment à Morokro-village dans la sous-préfecture du même nom dans le département de Tiassalé. La tension est montée d’un cran depuis que l’ex-maire de Tiassalé, Yapi Lambert, facilitateur délégué de la société Palmafrique, en complicité avec Bitty Souho Georges, est allé annoncer l’occupation de 507 hectares de savane d’un seul tenant, objet de litige entre messieurs Angaman Ettien Jean Désiré, sous-préfet à la retraite, et Bitty Moro, comédien, metteur en scène, également à la retraite, et les Morokrofouôh (ressortissants de Morokro). Une suspicion (légitime ?) de gros sous empeste l’atmosphère à Morokro.

Voici à propos de cette affaire, la réaction des planteurs concernés par le déguerpissement, dont copie nous est parvenue, aux autorités préfectorale, sous-préfectorale, judiciaire et militaire du département de Tiassalé au regard de l’enjeu principal : la Terre ! Qui ne se vend jamais ! Une véritable explosion sociale couve à l’horizon!

Région de l’Agnéby-Tiassa

République de Côte d’Ivoire   Union-Discipline-Travail
Département de  Tiassalé
Sous-préfecture de Morokro
Morokro-village

Les populations
A
Madame le sous-préfet
de Morokro

Objet : 2ème lettre d’opposition à l’expropriation de nos terres

Madame le sous-préfet,

I. Rappel des faits

Le lundi 05 décembre 2016, par exploit d’huissier, messieurs Angaman Ettien Jean-Désiré et Bitty Moro, se prétendant propriétaires d’une fictive savane de 507 hectares (ha) d’un seul tenant, artificiellement créés par leurs soins à Morokro-village, tentent  de déposséder  des planteurs, fils, petits-fils, arrières-petits-fils de planteurs du village, de leurs terres. Vive réaction de ces derniers par une lettre d’opposition à vous adressée, en date du jeudi 08 décembre 2016.

2. Eléments nouveaux

L’intrusion de la société Palmafrique dans l’affaire de la savane fictive de 507 ha d’un seul tenant à Morokro.

Le jeudi 16 mars 2017, en effet, monsieur Yapi Lambert, ex-maire de Tiassalé, informe Gnamantêh Nanankoua, depuis le village de Kassasso, qu’une délégation de la société Palmafrique, composée, notamment, de son directeur général et du président du conseil d’administration, se rend à Morokro à propos des 507 ha de savane d’un seul tenant, objet de conflit entre des planteurs et messieurs Angaman Ettien Jean-Désiré, Bitty Moro et Bitty Souho Georges.

Bien que tombant des nues, Gnamantêh, en tenue champêtre, se rend au rendez-vous, par respect pour son jeune frère Yapi Lambert, au bord de la route de Tiassalé, à quelques encablures du cimetière de Morokro. Il  saisit l’opportunité de cette brève rencontre pour signifier à la forte délégation avec des gendarmes et des policiers, principalement au Dg et au Pca, que « parler de 507 ha de savane d’un seul tenant à Morokro est une contrevérité ». Suite à cette mise au point, Gnamantêh  retourne à son jardin.

Après la visite de la Palmafrique à Morokro, Gnamantêh Nanankoua reçoit ce sms de monsieur Bitty Souho Georges : « Cher ainé, les hautes autorités de Palmafrique ont visités le site devant logé le projet palmier à mkro, ayant l’onction de la chefferie avec à sa tête nanan bitty georges, ton cadet, jean désiré Angaman, Bitty moro lucien et sokolo kacou marcel. Morokro amorce sa grde marche ».

Etonnés, indignés et frustrés de l’attitude de monsieur Bitty Souho Georges, les planteurs, dont les champs seront rasés par ce projet, réagissent aussitôt, par sms, pour traduire leur désarroi et leur colère. A nous parvenu, le contenu d’un d’entre eux : « Alerte. Jeudi 16 mars 2017. Souho george a recu une délégation conduite par yapi lambert pour arracher vos terres de Trochu à Gbougbloci. Mobilisation totale pour les bloquer. Fait passer le sms ». Atmosphère très tendue, donc !

Le dimanche 19 mars 2017, une réunion se tient à la riviera Golf au domicile de monsieur Bitty Moro sur l’occupation de la fictive savane des 507 ha d’un seul tenant à Morokro, en présence de madame  Françoise Angaman et Habib Angaman représentant leur père, monsieur Angaman Ettien Jean-Désiré, et quatre (04) cadres de Morokro résidant en Abidjan.

Selon le rapport à nous fait, messieurs Bitty Moro et Yapi Lambert, le facilitateur de la société Palmafrique, n’ont pu répondre aux préoccupations  des cadres. Ceux-ci ont, au contraire, crié leur indignation par rapport à la spoliation des terres des planteurs. Mais surprise, voici le sms que le facilitateur Yapi Lambert de la société Palmafrique a diffusé, le même jour, à nous parvenu à 18h52 : « Chers TS, merci pour cette réunion tenue ce jour chez doyen Bitty Moro. Félicitations aux participants qui ont ts adhere au projet. Mission a ns ts pr informer ns proches pr engagement solidaire de tous au projet. YL ».
Voici une bien belle machine d’intoxication et de forfaiture en marche pour duper les populations !!

3. Face à l’expropriation de nos terres

Réunis le jeudi 23 mars 2017, nous populations de Morokro-village, enfants, petits-enfants et arrière-petits-enfants, dont les plantations sont concernées par la fictive savane des 507 ha d’un seul tenant, créés artificiellement par des grugeurs patentés,  venons, par la présente :

–       Signifier encore une fois notre opposition systématique et non négociable à cette tentative de spoliation éhontée par messieurs Angaman Ettien Jean Désiré et Bitty Moro, avec la complicité de Bitty Souho Georges de la chefferie de Morokro.

–       Informer les autorités préfectorale et sous-préfectorale, judiciaires, militaires de Tiassalé et la direction de la société Palmafrique que toute présence étrangère sur nos terres risque de provoquer de graves tensions sociales à Morokro.

–       Mettre en garde monsieur Bitty Souho Georges de cesser de proférer des menaces  à l’encontre des populations du village qui luttent pour leur survie et celle de leur progéniture.

–       Proposer à monsieur Yapi Lambert, le facilitateur, et à la direction de la société Palmafrique de trouver d’autres voies et un autre site pour réaliser le projet palmier à huile à Morokro autre que la destruction et l’expropriation abusive des champs des planteurs, installés en ces lieux depuis des millénaires, à qui monsieur Angaman Ettien Jean-Désiré, lui-même, a apporté sa caution, le 23 février 2009, affirmant qu’il n’y a jamais existé une savane de 507 ha d’un seul tenant à Morokro.

–       Réaffirmer que nous sommes prêts à tous les sacrifices pour demeurer sur les terres à nous léguées par nos pères, grands-pères et arrière-grands-pères.

Vous en souhaitant bonne réception de la présente, veuillez recevoir, madame le sous-préfet, l’expression, de nos meilleurs remerciements.

Fait à Morokro-village, le jeudi 23 mars 2017.

Le secrétaire de la séance

Bitty Komenan André

47017134

Pour les populations,

Gnamantêh Nanankoua

08796057

40007541

05977634

Ampliations :

– Préfet de Tiassalé

– Président du Tribunal de Tiassalé

– Commandant de Brigade de Tiassalé

– Direction de l’Agriculture de Tiassalé

– Direction de la société Palmafrique

– Angaman Ettien Jean-Désiré

– Bitty Moro

– Chefferies villageoises de Tiassalé

– Yapi Lambert, facilitateur de la Palmarfique

– Toutes autres destinations

 Correspondance particulière de Ngani

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*