Morts en cascade des proches collaborateurs de Soro : sacrifices rituels ou malédiction?

Morts en cascade des proches collaborateurs de Soro : sacrifices rituels ou malédiction?

Que se passe t-il vraiment dans l’environnement immédiat du Président de l’assemblée Nationale de Côte d’Ivoire, pour que le malheur et le deuil s’abattent sur ses plus proches collaborateurs ?

Mohamed Konaté allias « Delmas » est la dernière victime du cycle de deuils qui frappe de manière récurrente l’entourage immédiat de Guillaume Soro depuis plus d’une décennie. Il est mort coincé dans son véhicule à la Riviéra 3 suite à la grande inondation provoquée par les pluies diluviennes.

Ce Conseiller spécial résidait au Canada et avait «été coopté par « Bogota » pour faire partie de son cercle très fermé. Très connu dans certains milieux, il avait réussi quelques heures avant son décès à lui goupiller une rencontre très médiatisée le 18 juin 2018 avec le célèbre joueur Camerounais Samuel Eto’o.

En juin 2007, deux membres du protocole d’État ainsi que plusieurs militaires issus de sa garde rapprochée étaient tués dans l’attentat du « Fokker 100 » qui serait selon l’un de ses conseillers, l’œuvre du RDR et de certains chefs de guerre.

Après l’assassinat de Ibrahima Coulibaly dit « IB » en avril 2011, ce fut au tour de Fakhy Konaté, l’ex Secrétaire général de l’Assemblée Nationale et très proche, de tirer sa révérence dans le mois de novembre 2013.

Le jeune Directeur de CORIS Bank Côte d’Ivoire, Ousmane Sano et ami intime du PAN est mort noyé à Assinie suite au chavirement de sa barque en décembre 2016.. Il était venu du Burkina pour diriger cette banque où selon des indiscrétions, Soro aurait des actions importantes.

Lambert Coulibaly l’ex DAF, ami d’enfance, fidèle parmi les fidèles de Soro, n’a pu échapper à la saga maléfique qui sévit dans l’entourage de l’ex chef de la rébellion. Il fut tué en janvier 2017 ainsi que sa fille dans un tragique accident de voiture alors qu’il revenait d’une manifestation à l’honneur de son patron.

Cherif Ousmane et Koné Kamaraté dit « Soul to soul » ont eu plus de chance, le premier a survécu à un empoisonnement et le second croupit à la MACA depuis plus d’un an pour atteinte à « Sûreté de l’État ».

Toutes ces coïncidences « malheureuses » ont fait germer des doutes dans l’esprit de l’un des collaborateurs directs du Président du Parlement Ivoirien qui s’est ouvert à nous. Il soupçonnerait son patron de pratiques rituelles ténébreuses qui occasionneraient deuils et désolations.

Surtout, qu’il sait que celui-ci entretiendrait une horde de féticheurs et marabouts commis spécialement pour faire aboutir son rêve de Président de la République. Et cela le rend d’autant plus dangereux qu’il serait capable de vendre son âme au « diable » et sacrifier ses proches sur l’autel de ses ambitions. A ce rythme, qui sera le prochain sur la « liste » ?

Source : echos-confidentiels.info

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.