Mourir pour son pays

Mourir pour son pays

Notre pays s’appelle la Côte d’Ivoire. Elle a 322.000Km². Nous, Ivoiriens, pas de circonstance, pensant à nos intérêts uniquement, voulons qu’elle soit un modèle de par le monde. Aujourd’hui, peut-on dire que la Côte d’Ivoire est un modèle pour un pays du monde ?

Au niveau du gouvernement, la Côte d’Ivoire n’est pas un pays démocratique. Voyez les lois qu’on vote à l’Assemblée nationale, eh bien, des lois confligènes qu’on nous sert chaque jour. Malgré la désapprobation du peuple, le Rhdp-unifié passe en force au mépris de toute considération. Au niveau du quotidien des Ivoiriens, que remarquons-nous ? Si ce n’est pas les « microbes » qui ont pris des quartiers à part, nous ne pouvons pas circuler sur nos routes, nos trottoirs.

Des chauffards nous pourchassent là-bas. Nos pensées vont à ce charmant couple de Koffy et leur enfant qui ont perdu la vie par la faute d’un inconscient. Dans un pays ordonné, peut-on assister à des tels bordels ? Conduire sans permis ?! Et on a vu le procureur de la république venir jouer son numéro. On se connaît dans ce pays. Faut-il s’étonner qu’on accuse nos autorités de certains faits comme être au centre de drogue ? Et ils n’ont vu quelqu’un d’autre pour accuser que notre charmant Hamed Bakayoko ! Non, il faut tirer cette affaire au clair. Salir une personnalité de la sorte. Ils oublient que c’est de notre ministre d’Etat, ministre de la Défense, assurant l’intérim du Premier ministre qu’ils accusent platement ainsi !

Heureusement, notre ministre a porté plainte. Mais, c’est ce que nous disions plus haut. Quand un pays est désorganisé, il faut s’attendre des situations comme ça. Ceci est sans rappeler les obsèques de Dj Arafat. Oui, elles ont fait jaser, ces funérailles ! Chacun y est de son commentaire après que des jeunes ont profané la tombe du célèbre artiste. Mais, le mal est fait. Et ça, c’est le pays qui paie. Et, au plan international, ça fait pagaille, ça fait désordre. Quand on ajoute que le Rhdp-unifié ne fait rien pour que la paix revienne, pour la concorde revienne, pour que la réconciliation revienne, il faut dire que la Côte d’Ivoire est mal parti.

Voilà un pays qui va à vau-l’eau, et Dieu merci, voici un homme, mûr, sage, altruiste, qui veut se mettre à la disposition de ses frères et de ses sœurs, qui vient sauver le pays et il y a des gens, insouciants, qui veulent lui mettre le bâton dans les roues. Et, il ne vient seul. Il vient avec une équipe, composée d’adultes, de jeunes et de moins jeunes rétablir ce que le pays n’aurait jamais dû perdre, c’est-à-dire, un pays de paix. Pour lui, aucun sacrifice n’est de trop. Et, cet homme, qui veut sauver son pays au soir de sa vie, il s’appelle Aimé Henri Konan Bédié !

Ananzê Kôklôkô

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.