Neuf journalistes de l’ex-quotidien ivoirien “La matinale”, proche du RDR en “grève de la faim” pour “réclamer leurs droits”

Neuf journalistes de l’ex-quotidien ivoirien “La matinale”, proche du RDR en “grève de la faim” pour “réclamer leurs droits”

Neuf journalistes de l’ex-quotidien ivoirien “La matinale”, proche du Rassemblement des républicains (RDR, parti au pouvoir), ont entamé lundi à Abidjan, à la Cathédrale St-Paul du Plateau (centre des affaires), une grève de la faim pour “réclamer leurs droits”.

“Nous avons initié cette grève (…) afin de réclamer nos droits pour le travail fait et interpeller le président Ouattara et le RDR”, a déclaré le porte-parole des grévistes, Ambroise Tiétié, par ailleurs, rédacteur en chef adjoint de l’ex-quotidien.

Ambroise Tiétié, Daniel Nessemon et sept autres journalistes exigent également “huit mois de salaires impayés depuis le 30 mars”.

Neuf journalistes de lex quotidien ivoirien La matinale en grève de la faim 3 Neuf journalistes de lex quotidien ivoirien La matinale, proche du RDR en grève de la faim pour réclamer leurs droits

Selon M. Tiétié, “des démarches ont été entreprises pour des rencontres avec le secrétaire général par intérim du RDR, président du directoire du Rassemblement des houphouetistes pour la démocratie et la paix (RHDP, allié du pouvoir), Amadou Soumahoro, également directeur de publication de “La matinale”, seulement aucune réponse n’a été donnée”, a-t-il fait savoir, ajoutant que “cette grève de la faim continuera jusqu’à ce que nous soyons entendus”.

“Même si le RDR dit qu’il n’existe aucun lien juridique entre le parti et le journal, l’administration du travail nous reconnait des droits”, a indiqué le porte-parole.

Neuf journalistes de lex quotidien ivoirien La matinale en grève de la faim Neuf journalistes de lex quotidien ivoirien La matinale, proche du RDR en grève de la faim pour réclamer leurs droits

Le 30 décembre 2015, les agents du journal “La matinale” (sorti officiellement le 19 Juin 2012), ont observé, un arrêt de travail pour chômage technique. Ils devraient reprendre initiallement les activités après deux semaines, mais cela n’a pas été effectif, selon des agents qui confie également que depuis mars, la direction du journal a annoncé “une restructuration pour la reconduite du quotidien”, sans suite.

CAS

Source: Alerte Info

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE