Nico­las Sarkozy menace France 2 avant la diffu­sion d’un docu­men­taire sur Bygma­lion

Nico­las Sarkozy menace France 2 avant la diffu­sion d’un docu­men­taire sur Bygma­lion

D’après le Canard Enchaîné, Nico­las Sarkozy est fou de rage car France TV veut diffu­ser un sujet sur l’af­faire Bygma­lion dès demain soir. Son équipe aurait alors procédé à des inti­mi­da­tions.

La rentrée de Nico­las Sarkozy est quelque peu mouve­men­tée. En début de semaine, le parquet finan­cier deman­dait le renvoi en correc­tion­nel des 14 personnes mises en examen dans l’af­faire Bygma­lion – dont l’an­cien chef de l’État. Le timing de cette déci­sion est très mauvais pour Nico­las Sarkozy : il est en pleine campagne pour les primaires de la droite, et surtout, demain soir sera diffusé dans Envoyé Spécial sur France 2 un repor­tage sur le finan­ce­ment de sa campagne 2012.

Selon les infor­ma­tions du Canard Enchaîné, Nico­las Sarkozy ne déco­lère pas. Le candi­dat à l’élec­tion prési­den­tielle aurait donc menacé la direc­tion de France Télé de repré­sailles si la date de diffu­sion du repor­tage était main­te­nue. Sarkozy aurait même posé un ulti­ma­tum au groupe : il ne parti­ci­pe­rait pas au nouveau programme de France Télé­vi­sions,Émis­sion Poli­tique, le 15 septembre prochain si le repor­tage était diffusé. « La conco­mi­tance entre la déci­sion de renvoi par le parquet(…) et la diffu­sion de ce sujet, est vécue comme une véri­table provo­ca­tion par l’ancien chef de l’État » écrit sur son blog le jour­na­liste Renaud Revel. D’après Arrêt sur Images, France Télé­vi­sions pour­rait même se voir reti­rer la diffu­sion des débats de la primaire de la droite.

Il faut dire que France 2 a annoncé des « révé­la­tions », et une inter­view exclu­sive de Frank Attal, l’an­cien respon­sable de la filiale en charge du circuit de finan­ce­ment, et l’un des prin­ci­paux acteurs du dossier Bygma­lion. Selon France Télé­vi­sions, le repor­tage, au format 26 minutes, est engagé de longue date, et le groupe invoque l’ac­tua­lité et la perti­nence du sujet, ce qui n’a pas convaincu Nico­las Sarkozy, qui s’est déjà entre­tenu avec Michel Field à ce sujet. « La program­ma­tion avan­cée ce jeudi serait (…) la résul­tante d’une trac­ta­tion entre Field… et l’entou­rage de Sarkozy pour éviter à tout prix une diffu­sion de l’enquête durant les primaires de la droite qui se dérou­le­ront entre le 21 septembre et le 27 novembre prochains » ajoute Arrêt Sur Images.

Michel Field prend peur

Cet été déjà, le Canard Enchaîné révé­lait, que Michel Field, patron de France Télé­vi­sions, commençait à avoir peur. Il a fait noti­fier à Elise Lucet, qui a piloté le repor­tage, et qui prend cette année les commandes d’Envoyé Spécial, que le repor­tage ne pouvait être diffusé qu’a­près la primaire de la droite, soit fin novembre. « Le patron de l’info de France Télé vient d’enta­mer des négo­cia­tions avec Sarkozy pour qu’il soit, le 15 septembre, le premier invité vedette de sa nouvelle Émis­sion Poli­tique, animée par Puja­das et Salamé. En cas de diffu­sion, le camp Sarkozy “bloque sa venue” » aurait annoncé Field à Lucet.

Celle-ci ne renon­cera pas à la diffu­sion du repor­tage. Elle s’est déjà rendue dans les bureaux de la direc­tion de France Télé­vi­sions pour dénon­cer la censure de l’émis­sion. Les choses tournent au psycho­drame, et le Canard Enchaîné raconte dans son édition du 7 septembre toutes les disputes qui ont suivi entre les deux. « Tu vas te retrou­ver cloué au mur » aurait lancé Lucet au patron de l’info. Le jour­nal sati­rique rappelle d’ailleurs qu’a­près la main-mise de l’Ély­sée sur l’émis­sion Dialogue Citoyen, le patron de France Télé­vi­sions a fait l’objet d’une motion de défiance, et la prési­dente du groupe, Delphine Ernotte, char­gée d’ar­bi­trer le conflit a décidé de se donner « un peu de temps pour tran­cher ».

Michel Field est même allé jusqu’à tenter de program­mer le sujet d’Envoyé Spécial le 8 septembre, mais dans une version incom­plète. Lucet a refusé. De son côté, l’équipe de Nico­las Sarkozy « dément toute pres­sion de leur part », mais s’in­ter­roge toute­fois « sur l’oppor­tu­nité des choix de France 2, en pleine campagne des primaires ».

France 2 annule la diffu­sion du repor­tage ?

Toujours est-il que la diffu­sion du repor­tage vien­drait d’être annu­lée par France 2 selon le rédac­teur en chef de Ozap : « Pas de 26 minutes sur l’affaire Bygma­lion jeudi. Mais l’inter­view exclu d’Attal dans le 20 Heures. » Contac­tés par Le Lab d’Europe 1France Télé­vi­sions confirme que le JT de 20h diffu­sera « un long sujet avec des extrait de l’inter­view de Franck Attal ». La diffu­sion du repor­tage aurait été jugée « préma­tu­rée », l’enquête des jour­na­listes n’étant pas fina­li­sée. La direc­tion de France 2 a affirmé à pure­me­dias.com que Michel Field avait demandé à ses équipes d’accé­lé­rer le travail de montage pour le livrer beau­coup plus tôt que prévu, mais cette nouvelle date de diffu­sion ne conve­nait pas à Élise Lucet et ses jour­na­listes.

Source: VSD

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*