Nigeria: Attaque contre un établissement universitaire à Kano | eburnienews | Diaspora ivoirienne | Actualité Politique | Diaspora africaine en France Nigeria: Attaque contre un établissement universitaire à Kano
Nigeria: Attaque contre un établissement universitaire à Kano

Nigeria: Attaque contre un établissement universitaire à Kano

De nouvelles violences ont eu lieu au Nigeria. L’université de Kano, dans le nord du pays, a été attaquée ce mercredi 17 septembre par des kamikazes présumés de Boko Haram. Selon un responsable de la police, au moins 15 personnes ont été tuées et 35 autres blessées. L’attaque n’a pas été revendiquée mais le mode opératoire et sa cible pointent vers les islamistes Boko Haram dont le nom signifie « l’éducation occidentale est interdite ».

L’attaque a eu lieu vers 14h00, heure locale, dans l’enceinte de l’Institut fédéral d’enseignement supérieur de Kano.

D’après plusieurs témoignages, six hommes armés se sont précipités sur le campus après un échange de tirs avec la police à l’extérieur de l’établissement. Deux hommes sont parvenus à rentrer dans l’auditorium et ont commencé à ouvrir le feu quand un policier a alors tiré sur l’un d’entre eux. C’est ce qui a fait détonner les explosifs qu’il portait sur lui. Les vitres du bâtiment ont volé en éclats et le plafond s’est effondré.

« Des insurgés sont venus ici. Ils ont d’abord fait face à certains de nos policiers au check-point à l’extérieur, ils ont échangé des coups de feu puis ils se sont immiscés ici, dans les locaux de l’Institut fédéral d’enseignement supérieur. Il y avait un cours quand ils sont rentrés. Ils ont déposé deux explosifs au sol. Il y a eu des coups de feu. L’un avait une mitraillette AK47 et des explosifs sur lui. Un de nos agents de sécurité lui a tiré dessus et les bombes ont explosé, ce qui l’a tué sur le coup, là-bas, au niveau du grillage. Jusque-là, nous avons pu récupérer une partie de leurs armes et nous allons laisser nos hommes sur place pour être certains que le lieu est sécurisé », a déclaré Adelere Shinaba, commissaire de police de l’Etat de Kano.

L’assaut n’a pas été revendiqué mais une étudiante – jointe par le service Hausa de RFI -, qui s’est échappée dès les premiers tirs, a raconté que les hommes armés portaient des vêtements noirs et avaient le visage découvert.

Un autre témoin, qui a tenu à garder l’anonymat, a quant à lui expliqué que les assaillants ont demandé à des étudiantes de s’allonger sur le sol et leur auraient crié : « C’est donc vous qui dites que Boko Haram n’existe pas ?!! »

C’est la suite d’une longue série d’attaques visant les établissements scolaires de Kano. La dernière en date, le 30 juillet dernier : une femme kamikaze avait déclenché une bombe sur le campus de l’Institut polytechnique, tuant six étudiants.

Source: RFI

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.