Nigéria: des vendeurs d’organes humains dévoilent leurs prix!

Nigéria: des vendeurs d’organes humains dévoilent leurs prix!

Une vieille grand-mère de 54 ans du nom de  Sukuratu Salami était hier 5 mai exhibée devant le public par le commandement de la police de l’Etat de Lagos au Nigéria, aux côtés de ses complices, pour son implication dans des meurtres rituels et ventes de parties humaines.

Dans son aveu, madame Sukuratu dit-elle vend les têtes humaines pour N20,000 (environ 59.000 CFA) à des acheteurs prêts et que la cupidité l’a fait entrer dans ce business.

 «Un herboriste m’a approché l’année dernière et m’a demandé des parties du corps humain. Quand il m’a dit combien ils achètent les pièces, j’ai été tentée. J’ai approché un surveillant de cimetière. Il a vendu un crâne pour N10,000 ( 29.000 CFA) et je l’ ai vendu en retour pour N20,000 (environ 59.000 CFA). La cupidité m’a fait continuer jusqu’à ce que je sois arrêtée. J’achète des fragments d’os à N2,000(6000 CFA ), le foie et les intestins pour N1,000 (3.000 CFA) chacun et les revend pour N5,000 (environ 15.000 CFA) ou plus en fonction du pouvoir de négociation de l’acheteur. Je ne suis pas une tueuse. je n’ai jamais tué personne. Je demande seulement pour les pièces humaines décomposées. J’avais besoin d’argent pour nourrir mes trois enfants âgés de 30, 27 et 23. Ceux qui me fréquentent sont les herboristes et les tradi-praticiens médical. Les pièces sont utilisées pour préparer des mets pour les enfants malades. Jusqu’à présent, je n’ai vendu que 10 crânes humains», dit-elle.

Exhibée avec elle, le surveillant de cimetière, Rasheed Tantoloun et deux autres qui ont été arrêtés par des hommes de répression spéciale  des vols de l’ Etat de Lagos Squad, le SRAS, dans la zone Joju de Sango Ota, en possession de têtes humaine, des intestins, d’os , de reins et d’autres parties du corps humain.

Rasheed dans sa déclaration dit à chaque fois que son patron lui dit de déterrer de vieux tombeaux pour faire place à de nouvelles sépultures, il exhume les corps et les vend avec l’aide d’un certain Ibrahim.

 «A chaque fois que de vieux cadavres sont exhumés, nous recueillons habituellement les parties et les vendons à des acheteurs qui sont généralement des herboristes. Mon salaire est N5,000 (environ 15000 CFA) par mois, mais depuis que j’ai commencé à faire ce business, j’ai fait trois fois plus que ce montant. Nous exhumons également les cadavres enterrés sans cercueil», dit-il.

Son complice, Ibrahim Waheed qui dit être professeur d’arabe dit qu’il est payé à N3,OOO environ 9.000 CFA pour l’exhumation des cadavres. Dans sa déclaration , il a dit «nous déterrons généralement les cadavres enterrés sans cercueil et ceux dont les parents ne se sont jamais présentés après l’enterrement. Mon travail consiste à exhumer et démembrer les corps et à la fin de laquelle je serai payé à N3 ,000(environ 15000 CFA)».

Selon le commissaire de police d’Etat, Omar Tanko , la chance leur a manqué quand les hommes de la Brigade spéciale de répression des vols, le SRAS a eu vent de leur activité illicite et a décidé de se présenter comme de potentiels  acheteurs.Les détectives dirigés par le commandant du SRAS, Abba Kyari , se sont présentés comme des acheteurs et ont acheté une tête humaine avec Salami à N120,000(environ 350,000CFA). Après avoir arrêté les suspects, la maison de Salami a été fouillée, au cours de laquelle une tête humaine, du foie, des intestins et d’autres parties ont été trouvés. Il a été aussi découvert que la plupart de ces organes sont frais. cet acte est criminel.

Pour de l’argent certaines personnes sont prêtes à tout, voir même à profaner la sépulture d’un cadavre? C’est vraiment déplorable.

FELICIAE Source: africeleb.com

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.